Grand répertoire

De «L’air du catalogue» de Don Giovanni aux petits tableaux de L’Enfant et les Sortilèges, l’opéra se pique d’inventaires, déroulant de curieuses histoires.

Décor de la scène de l’arithmétique dans L’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel, présenté à Düsseldorf.

Prague Marquises et paysannes, grassouillettes et maigrelettes… 640 en Italie, 231 en Allemagne, 1 003 en Espagne… «L’air du catalogue», dans lequel Leporello, le valet de Don Giovanni, énumère à une Donna Elvira éconduite la liste de toutes les femmes que son maître a séduites, figure parmi les plus célèbres de l’histoire de l’opéra. Quoi de plus vivifiant que de le réentendre au Théâtre national, là où Mozart le dirigea pour la première fois en 1787, il y a exactement 231 ans ?

Don Giovanni

Le 28.05, les 27 et 30.06. Direction musicale : David Svec ou Jan Chalupecky.

www.narodni-divadlo.cz/en

Düsseldorf Lorsque Colette se mue en librettiste de Ravel, aux onomatopées répondent les ragtimes et les valses, aux théières et divans chantants, les crécelles et flûtes à coulisse. Dans L’Enfant et les Sortilèges, l’auteur de Claudine à l’école et celui du Boléro rythment l’arithmétique par la longue liste des «millimètre, centimètre, décimètre […] kilomètre, myriamètre…» Et c’est sous la baguette d’un chef français que sera placée cette féerie toujours si succulente, ainsi que le ballet de Stravinsky.

L’Enfant et les sortilèges & Petruschka

Les 2, 4, 12 et 21.05. Direction musicale : Marc Piollet.

www.operamrhein.de

Paris Premier des deux courts opéras de Ravel, L’Heure espagnole, créé en 1911, accumule les horloges, catalanes ou bien municipales, dans lesquelles autant d’amants peuvent se cacher. C’est au ténor Philippe Talbot, réjouissant et plein d’aisance dans le répertoire comique, qu’il revient de camper l’horloger trompé. Concepción, son épouse volage, celle qui rappelle que «les horloges ont des oreilles», sera interprétée alternativement par Clémentine Margaine et Michèle Losier. La mise en scène de Laurent Pelly est une reprise de la saison 2003-2004, tout comme celle de Gianni Schicchi, opéra en un acte de Puccini, également au programme.

L’Heure espagnole & Gianni Schicchi

Du 17.05 au 17.06. Direction musicale : Maxime Pascal.

www.operadeparis.fr

© Hans Jörg Michel

Agenda

L’ENFANT ET LES SORTILÈGES & PETRUSCHKA

Les 2, 4, 12 et 21.05.

Direction musicale : Marc Piollet.

www.operamrhein.de

L’HEURE ESPAGNOLE & GIANNI SCHICCHI

Du 17.05 au 17.06.

Direction musicale : Maxime Pascal.

www.operadeparis.fr

Noix, goût, voyage

Article suivant

Juste une noix