10 raisons, cavalcade, cheval

Normandie
CAVALCADE

Plage de Villers-sur-Mer.
10 raisons, cavalcade, cheval
Monture du domaine du Pin, le plus ancien des haras nationaux.
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
10 raisons, cavalcade, cheval
Lorsque le pré devient paddock et que le théâtre se fait manège, un univers méconnu d’aficionados équestres parade, aux franges de la Manche. De haras d’exception en hippodromes illustres, tour de piste d’une région où le cheval est roi.

1.

Caracoler en tête

Le Normand Patrice Delaveau, 53 ans, collectionneur de trophées glanés de Lexington à Hong Kong, a frôlé le sacre absolu lors des Jeux équestres mondiaux, qui se déroulaient à Caen, en 2014. Quelques secondes lui ont coûté la première place, mais, avec la complicité de son fabuleux cheval Orient Express HDC, il est devenu cette année-là, devant son public du stade d’Ornano, le vice-champion du monde de saut d’obstacles. Une victoire d’autant plus belle qu’il a grandi dans cette Normandie où son père tenait un centre équestre et qu’il fait aujourd’hui partie, avec Kevin Staut, de l’équipe de champions Jump Five, installée au cœur du pays d’Auge, dans le magnifique Haras de la Forge, propriété d’Armand et Emmanuèle Perron-Pette et centre névralgique de l’élite du saut d’obstacles. C’est dans ces installations élégantes et high-tech que le discret Patrice Delaveau s’entraîne à l’exploit, sans cesser d’être un grand artiste de la légèreté et de l’exactitude.

Jump five

Haras de la Forge, Vauville.

www.jumpfive.fr

2.

D’arène en scène

Au printemps, dans le cadre du Festival de Pâques, on y entend Renaud Capuçon ou Nicholas Angelich jouer Brahms et Mozart. Ensuite, à la fin du mois d’août, la salle Élie de Brignac, dotée d’une acoustique exceptionnelle, accueille l’orchestre des poulains pour un étonnant récital de hennissements, rythmé par les cuivres des mors, les percussions de sabots et le marteau du commissaire-priseur. Ce sont les fameuses ventes de yearlings de Deauville, où des acheteurs du monde entier viennent s’arracher, à prix d’or (jusqu’à 2,6 millions d’euros pour un pur-sang de dix-huit mois), les futurs vainqueurs de l’Arc de Triomphe ou du Grand Prix d’Amérique. On rêverait de voir un jour le chef prodige Jérémie Rhorer diriger, aux trois allures, l’orchestre deauvillais de ces fringants interprètes à quatre jambes.

Salle Élie de Brignac

32, avenue Hocquart-de-Turtot, Deauville.

Tél. +33 (0)2 31 81 81 00.

3.

Bazar hippique

Vieille de mille ans, créée par les moines bénédictins de l’abbaye de Lessay, la foire Sainte-Croix rassemble, chaque deuxième week-end de septembre, 350 000 visiteurs sur près de 35 ha, pour le plus grand marché français de chevaux et d’ânes. Introduits par la Garde républicaine et bénis par l’évêque de Coutances, ces derniers sont présentés à la vente, ronflant et piaffant, par les éleveurs de la région, reconnaissables à leur blouse bleue et à leur lenteur à négocier. On s’y arrache en particulier les percherons et cobs normands dans un parfum mêlé de viande rôtie et de crottin frais. Un spectacle digne des comices agricoles si bien décrites, jadis, par Flaubert et Maupassant.

Foire de Lessay 2018

Du 7 au 9.9. Route de Coutances, Lessay.

4.

Tous en selle

Il y a tellement de centres équestres en Normandie (650) que l’on voit mal comment ne pas y devenir, un jour ou l’autre, cavalier. Avouons un faible pour le Brévedent, où la discipline procure toujours un bonheur ascensionnel. Situé sur une colline verdoyante plantée de hauts résineux et à l’orée d’une forêt striée d’allées cavalières, il est dirigé depuis quarante ans par l’écuyer-professeur Jean-Luc Coutable, ancien champion de concours complet, et conduit aujourd’hui par sa compagne Cathy Sautet, instructeur. Ce club dispose de deux belles carrières d’obstacles et de dressage, d’un manège vaste comme une cathédrale romane, d’un parcours de cross, d’une cavalerie de 60 chevaux, d’un poney-club, d’un cadre exceptionnel, propice aux évasions galopantes. Et d’une légende : celle de Robert Coutable, grand maître de l’attelage, disparu le 21 janvier 2017 dans sa 101e année et fondateur de ce paradis équestre et sylvestre.

Centre hippique du Brévedent

Le Faulq. Tél. +33 (0)2 31 64 75 98.

www.brevedentequitation.fr

5.

Hydro galop

Après tout, les chevaux ont, comme nous, des épaules, des hanches, des jambes, des pieds et, comme nous, des douleurs articulaires, des problèmes de dos ou des ulcères. Il leur manquait un centre de remise en forme, où l’argilothérapie ajoute à la balnéothérapie et le shiatsu, à l’éthologie. Sur une colline inspirée, au-dessus de Lisieux, Sylvie Horlaville, diplômée de l’école écossaise de shiatsu équin, et le cavalier Joël Decap l’ont donc inventé. À Hipposea, ils débourrent les yearlings, rendent leur allant aux convalescents, rajeunissent les retraités et font nager, dans une piscine longue de 35 m, les chevaux des champions Pénélope Leprévost, Kevin Staut ou Patrice Delaveau. Ici, le bien-être équin est une idée neuve.

Hipposea

Domaine de l’Astragale, Saint-Pierre-des-Ifs.

www.hipposea.fr

6.

Rênes dans la peau

Sous son haut-de-forme et sa redingote, Laura Dumesnil menait, autrefois, la calèche de Deauville, qui était attelée à sa propre jument, craintive et nerveuse. Jusqu’au jour où il s’est agi de faire réparer l’un de ses harnais. Elle est alors devenue bourrelière, autrement dit sculptrice du vieux cuir. Installée à son compte dans un joli atelier situé au rez-de-chaussée d’une maison à colombages de Pont-l’Évêque, elle répare depuis trente ans les selles, sangles, brides, licols de tous les cavaliers du pays d’Auge. Elle fabrique même, à la demande, pourvu qu’ils soient en beau cuir veiné, des articles rares d’équitation et de chasse. Elle a un visage de madone et, grâce à ses doigts de fée, sait exactement où l’assiette du cavalier épouse le dos du cheval. On voit par là qu’elle est irremplaçable.

Sellerie Dumesnil

15, rue de Vaucelles, Pont-l’Évêque. Tél. +33 (0)2 31 65 06 69.

www.sellerie-dumesnil.com

7.

Empire équestre

Ce haras en briques rouges et calcaire blanc construit entre 1715 et 1730 sur des plans de Robert de Cotte, Premier architecte de Louis XIV, fut surnommé par Jean de La Varende le «Versailles du cheval». Face au château, la cour Colbert, encadrée par deux longues écuries, est gardée par une haute grille d’honneur vers laquelle convergent trois allées forestières. Il fallait bien un cadre aussi somptueux, un domaine aussi vaste (1 000 ha) et un bataillon d’officiers des haras en veste rouge pour glorifier, dans notre République, le royal animal. Car c’est au Pin que l’on conserve et développe la plupart des races, parmi lesquelles le percheron et le trotteur. Et c’est du Pin que partent, au printemps, nez et queue au vent, les meilleurs étalons afin de saillir les plus belles juments de Normandie, tandis que des concours de dressage, de saut d’obstacles et de complet se déroulent devant le palais du cheval-soleil.

Haras national du Pin

Le Pin-au-Haras. Tél. +33 (0)2 33 36 68 68.

www.haras-national-du-pin.com

8.

Champions en herbe

Depuis 1986, dans son haras de Brullemail (Orne), dessiné autour d’une ravissante gentilhommière du XVIIIe siècle ceinte de vieux rosiers anglais, et peuplé de poulinières d’exception, Bernard Le Courtois a fait naître – «Faire naître un champion, c’est de la chance, dit-il volontiers, en faire naître dix, c’est de la science» – des étalons de renommée mondiale, et il est le seul à avoir sélectionné trois de ses chevaux pour les jeux Olympiques. Sur les 112 ha du domaine de cet ancien rédacteur en chef du magazine L’Éperon et de son compagnon Christopher King, on entend des hennissements glorieux, mais aussi des aboiements fameux : ceux des old english mastiffs que le maître de Brullemail se flatte également de conduire au sommet des compétitions canines. Lui-même tient du pur-sang et du dogue. Le charme en plus.

Haras de Brullemail

Le Haut de Brullemail, Brullemail. Tél. +33 (0)2 33 28 42 56.

www.brullemail.com

9.

Perspectives cavalières

Après avoir passé près d’un quart de siècle à l’école nationale d’équitation du Cadre noir de Saumur, le cavalier et veneur Antoine Sinniger a accepté la proposition de Philippe Augier, le maire de Deauville, de créer, aux portes de la cité balnéaire, sur près de 8 ha, un impressionnant Pôle international du cheval, qui a été inauguré en 2010. Avec ses 3 manèges (dont un, olympique, de 70 m sur 30 m) et ses 3 carrières (dont une de 6 350 m2), ce complexe pluridisciplinaire, où le respect de la tradition s’accomplit dans des équipements ultramodernes, est ouvert aussi bien aux concours d’amateurs qu’aux compétitions labellisées quatre étoiles. Un lieu d’excellence équestre qui manquait à la Normandie, et la fait désormais connaître bien au-delà de nos frontières.

Pôle international du cheval

14, avenue Ox-And-Bucks, Saint-Arnoult.

Tél. +33 (0)2 31 14 04 04.

www.pole-international-cheval.com

10.

Au pas des courses

À Deauville, l’hippodrome a été construit avant l’église. C’est dire combien, dans la cité balnéaire du duc de Morny, qui se faisait portraiturer en selle, on a la religion du cheval. Dessiné sur des marais asséchés, l’hippodrome de La Touques (ainsi désigné pour le distinguer de celui, édifié en 1928, de Clairefontaine) a connu ses premières courses le 15 août 1864. Avec ses trois pistes, dont deux en gazon et une en sable fibré, il fait le plein lors des meetings d’été et offre, au mois d’août, un spectacle inédit : tandis que, sous les yeux des turfistes en short, les galopeurs se disputent les trophées à bride abattue, les équipes de polo s’affrontent, dans le rond central, devant des femmes en chapeau et des hommes en blazer. Autour, la fièvre du PMU ; à l’intérieur, la ferveur du gotha. Seule la passion du cheval réunit, sous le même ciel pommelé de Boudin, ces deux mondes hétérogènes et hétéroclites.

Hippodrome de la Touques

45, avenue Hocquart-de-Turtot, Deauville.

Tél. +33 (0)2 31 14 20 00.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Carnet d’adresses

Jump five

Haras de la Forge, Vauville.

www.jumpfive.fr

Salle Élie de Brignac

32, avenue Hocquart-de-Turtot, Deauville. Tél. +33 (0)2 31 81 81 00.

Foire de Lessay 2018

Du 7 au 9.9. Route de Coutances, Lessay.

Centre hippique du Brévedent

Le Faulq. Tél. +33 (0)2 31 64 75 98.

www.brevedentequitation.fr

Hipposea

Domaine de l’Astragale, Saint-Pierre-des-Ifs.

www.hipposea.fr

Sellerie Dumesnil

15, rue de Vaucelles, Pont-l’Évêque. Tél. +33 (0)2 31 65 06 69.

www.sellerie-dumesnil.com

Haras national du Pin

Le Pin-au-Haras. Tél. +33 (0)2 33 36 68 68.

www.haras-national-du-pin.com

Haras de Brullemail

Le Haut de Brullemail, Brullemail. Tél. +33 (0)2 33 28 42 56.

www.brullemail.com

Pôle international du cheval

14, avenue Ox-And-Bucks, Saint-Arnoult. Tél. +33 (0)2 31 14 04 04.

www.pole-international-cheval.com

Hippodrome de la Touques

45, avenue Hocquart-de-Turtot, Deauville. Tél. +33 (0)2 31 14 20 00.

Hôtel

Hôtel Saint James

Situé à 50 m de la plage de Trouville, loin des palaces de la Côte fleurie, il offre, entre deux concours, de l’intimité et une élégance de vieille pension anglaise. 16, rue de la Plage, Trouville-sur-Mer. Tél. +33 (0)2 31 88 05 23.

www.hotel-saint-james.fr

Bars & restaurants

Brok Café

Excellent bar à cocktails où prendre un verre et, pendant l’été, QG franco-anglo-argentin des joueurs de polo. 14, avenue du Général-de-Gaulle, Deauville. Tél. +33 (0)2 31 81 30 81.

Le Grand Manège - Pôle international du cheval

Déjeuner au restaurant. Une carte simple, mais roborative, et une vue panoramique sur le grand manège d’un côté, la carrière de concours de l’autre. 14, avenue Ox-And-Bucks, Saint-Arnoult. Tél. +33 (0)2 31 14 06 01.

www.pole-international-cheval.com

Les Quatre Chats

Y dîner : réputé pour son coeur d’aloyau au gros sel, son fondant au chocolat, sa carte de vins presque aussi longue que celle des habitués célèbres, son décor kitsch de bar montmartrois, et surtout l’accueil festif du patron, Serge Salmon. Les cavaliers de la région adorent s’y retrouver. 8, rue d’Orléans, Trouville-sur-Mer. Tél. +33 (0)2 31 88 94 94.

www.les4chats.com

À faire

S’équiper…

chez Equip’Horse, à Pont-l’Évêque, où l’on trouve tout, des harnachements aux pantalons de concours, des abreuvoirs aux clôtures de paddocks. Excellent rapport qualité-prix. 11, rue de l’Hippodrome, Pont-l’Évêque. Tél. +33 (0)2 31 64 80 30.

www.equiphorse.com

Admirer l’art équestre…

dans l’atelier de Simonne L’Hermitte où l’on peut découvrir et acheter les dessins, aquarelles, fusains et même des goudrons sur papier kraft de cette artiste qui court les terrains de polo ou les hippodromes afin de représenter, avec grâce, les chevaux en mouvement. 99, avenue de la République, Deauville. Tél. +33 (0)6 37 75 71 42.

www.simonnelhermitte.com
Vue d'ensemble
Vue d'ensemble
Carnet d'adresses

S'y rendre

www.airfrance.com

Fréquence des vols

AIR FRANCE dessert 167 destinations dans le monde au départ de Paris-CDG et Amsterdam par 6 vols quotidiens.

KLM dessert Paris-CDG par 6 vols quotidiens au départ d’Amsterdam.

HOP! AIR FRANCE dessert Caen au départ de plusieurs villes de province.

Aéroport d'arrivée

— Aéroport de Paris-CDG.
À 23 km au nord-est.
Tél. +33 (0)1 70 36 39 50.
— Aéroport de Paris-Orly.
À 14 km au sud.
Tél. +33 (0)892 56 39 50.
— Aéroport de Caen- Carpiquet.
À 8 km de la ville.
Tél. +33 (0)2 31 71 20 10.

Bureaux AIR FRANCE KLM

À l’aéroport.

Agences AIR FRANCE KLM

— Agence Invalides.
2, rue Esnault-Pelterie, esplanade des Invalides, 7e arr.
— Agence Maillot.
2, place de la Porte-Maillot, palais des Congrès, niveau 0, 17e arr.
— Agence Opéra.
49, avenue de l’Opéra, 2e arr.
— Agence Luxembourg.
4, place Edmond-Rostand, 6e arr.

Réservations

— Depuis la France : Tél. 3654.
— Depuis l’étranger :
Tél. +33 (0)892 70 26 54.

Location de voitures

Hertz, aux aéroports.
— À Paris-CDG.
Tél. +33 (0)825 889 755.
— À Paris-Orly.
Tél. +33 (0)825 889 265.
— À Caen-Carpiquet.
Tél. +33 (0)2 31 84 64 50.
www.airfrance.com/cars

A lire

Haute-Normandie et Côte fleurie
Gallimard, coll. GEOGuide.
Normandie
Lonely Planet.
Normandie, Vallée de la Seine
éditions Michelin, coll. Le Guide vert.

© Antoine Corbineau / Talkie Walkie. Carte illustrative, non contractuelle.