Le monde comme il va

L’économie de la planète en quelques chiffres.

2e pays le plus heureux au monde : la Colombie, après les îles Fidji et devant les Philippines (3), selon une enquête de l’institut Gallup.

16 tonnes de viande ont été assaisonnées pour réaliser le plus grand barbecue du monde en Uruguay.

glacier, ours, illustrations

812 terrains de football : taille de l’iceberg A68, qui s’est détaché du glacier Larson C en Antarctique.

economie,iconoclaste

France
Comme du bois armé

Pour une jeune société française, 2017 aura été exceptionnelle : ce sont en effet 23 prix de l’innovation, pas moins, qui ont été attribués à Woodoo pour l’invention d’un bois imputrescible et transparent. Ce matériau est conçu grâce à un procédé novateur où l’air des interstices du bois et la lignine ont été remplacés par de la résine naturelle, le rendant plus solide et résistant au feu. Parmi ses autres atouts, son empreinte carbone est 2 fois plus faible que celle du béton et 130 fois inférieure à celle de l’acier. Si, comme l’énonçait l’économiste Schumpeter, «il ne suffit pas d’inventer le savon, il faut aussi convaincre les gens de se laver», l’entreprise n’a, a priori, aucun souci à se faire : la construction est le secteur le plus porteur de la filière bois. Le législateur encourage son usage dans ce domaine en raison de sa qualité environnementale et de sa performance énergétique. De plus, Timothée Boitouzet, l’inventeur et fondateur de Woodoo, est diplômé en architecture… Il semblerait bien que cette dernière ait trouvé son Robin des Bois, et il est Français.

laine

30 000 tonnes de laine de mouton sont produites chaque année en Uruguay, l’un des premiers exportateurs mondiaux de laine.

Android

1er système d’exploitation mobile le plus utilisé dans le monde en 2017 : Android, devant l’iOS de Apple (2e) et Windows de Microsoft (3e).

23 milliards d’euros par an : somme que rapportent ses 230 000 étudiants étrangers au Royaume-Uni.

escape, game, cocooning

Monde
La ferme des animaux

Dans le secteur de la recherche, le biomimétisme mobilise les cerveaux pour reproduire en laboratoire les fabuleuses capacités du monde vivant. Pour autant, l’être humain n’a jamais cessé de faire de ses animaux des partenaires quotidiens : labours, garde des troupeaux, chasse ou aide aux personnes dépendantes, sans oublier recherche des truffes ou brigades cynophiles. Plus récemment, nos amies les bêtes sont utilisées dans des cadres médicaux, mais non pas en tant que cobayes. Grâce à leur système olfactif – celui du chien est mille fois plus puissant que le nôtre –, ils peuvent établir des diagnostics de santé incontestables de manière plus rapide et forcément moins onéreuse que des procédés de laboratoire. Ainsi, les canidés, les porcs ou les rats sont capables de repérer les tumeurs malignes de la prostate ou du sein ; les anticorps des lamas pourraient aider à diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. Quant aux abeilles, après nous avoir apporté le miel, elles seraient capables de déceler tuberculose et diabète ! En tout état de cause, les animaux ne sont pas des ingrats ; et ce serait bien le moins qu’en récompense, nous donnions un peu de confiture aux cochons..

JMSN, Where Do U Go, portrait

Article suivant

La collection
Air France Music