Du bout
des doigts

Journalistes et photographes en reportage pour le magazine se mettent à table. Ricochets gourmands autour du globe.

Maldives Hedhikaa. Ce mot regroupe toutes sortes de beignets qui se consomment avec les doigts à tout moment de la journée, chauds ou froids, sucrés ou salés. Des grignotages aux formes, aux noms et saveurs différentes : le gulha et le masroshi marient le thon, les oignons et la noix de coco râpée, le keemiyaa contient du thon fumé, le bajiya y ajoute des oignons et le huni folhi est un épatant mélange sucré de noix de coco et d’eau de rose ou de jasmin. Peu importe finalement de connaître leur composition, le charme est de les choisir au hasard sans savoir ce qu’ils renferment et de se laisser surprendre. MS

Southwest Harbor Il est partout : peint sur les enseignes, cousu sur un drapeau aux côtés de la bannière étoilée, tricoté sur les pulls... et dans toutes les assiettes, de la bicoque portuaire à la table gastronomique. Le homard du Maine est la mascotte écarlate du nord-est des États-Unis. Chez Beal’s, à la pointe de l’île des Monts-Déserts, on le pêche depuis 1930 et on le sert en lobster roll, la spécialité : juste émincé, attendri d’une touche de mayonnaise, glissé dans un pain brioché. Ou en version carapace intégrale : salé à l’eau de mer et maquillé de beurre blanc. Pas de fourchette, mais pinces et rince-doigts de rigueur. LO

Beal’s Lobster Pier

182 Clark Point Road. Ouvert de mai à octobre.

www.bealslobster.com

© Patrick Swirc - Julien Magre

economie

Article suivant

Le monde comme il va