Grains de fantaisie

Journalistes et photographes en reportage pour le magazine se mettent à table. Ricochets gourmands autour du globe.

Mexico Dans une ville au swing gourmand plutôt tenace, les plats ont cette façon de bouger très colorée. Il ne saurait y avoir des assiettes passives. À chaque fois, il faut que ça grimpe aux rideaux. Témoin, cette recette de piments farcis (de quoi ? Quelle question ! Clous de girofles, pommes, porc, pignons de pin, ail, banane, pêche, amande, écorces d’orange...) avec, en coup de bambou lourdement asséné, une sauce de fromage de chèvre, cannelle et noix ! On glisserait langoureusement ad patres, s’il n’y avait pour réveiller comme des maracas, ces graines de grenade venues faire le raffut. Cela nous donne un plat de légende qui vous laisse scotché sur la banquette. FS

Tel-Aviv À la longue, les vieux pressoirs à levier du marché du Carmel, au centre-ville, en ont presque pris la couleur : un rouge profond, bordé de reflets translucides. Le jus de grenade, siroté à chaque coin de rue, est à Tel-Aviv une institution presque autant que le café. En verre, ses grains peuvent copiner avec l’orange ou la pomme, mais c’est en solitaire que le fruit est encore meilleur et, disent les amateurs, en septembre quand débute la saison. Les mêmes bannissent le pressoir électrique qui risquerait, en libérant l’amertume des grains, de briser l’équilibre de ce nectar un tantinet râpeux, idéalement sucré. LO

© Léa Outier - François Simon

Economie, iconoclaste

Article suivant

Le monde
comme il va