Hervé Herau, portrait, soins

Hervé Herau

Spécialiste en langage du corps et de l’âme par la peau

Comment est née votre gamme de soins ?

Dès 7 ans, je faisais macérer des fleurs dans de l’eau, que j’appliquais ensuite sur la peau de ma grand-mère. Parallèlement, j’ai découvert comment accéder à une autre forme de compréhension, à un niveau autre de conscience. Un don, une intuition. Ainsi, le toucher me donne des informations sur les gens, je peux les aider à être en harmonie. L’action de mes soins et de mes massages est à la fois biologique et holistique. J’induis un changement. C’est une autre philosophie de la peau : la beauté qui vient de l’intérieur.

Comment élaborez-vous vos produits ?

Je connais la biologie, la chimie et les plantes. J’ai des intuitions sur des associations d’ingrédients, puis teste sur moi les préparations et travaille avec le laboratoire LCA (Alpes de Haute-Provence). J’utilise des matières premières et des conservateurs naturels.

Vos soins sont universels…

Oui, ils conviennent à tous les épidermes et sont efficaces, car la peau ne garde que ce qui lui convient, le reste est éliminé. Détoxinants, mes produits rétablissent la flore de l’épiderme et du derme. Ils traitent, réparent et réveillent.

La peau reflète l’état général. Donnez-vous aussi des conseils généraux ?

Je ne suis pas nutritionniste, mais je suggère d’arrêter le lait de vache et la viande. Je recommande de boire beaucoup d’eau (dont nous sommes constitués à 65%) et souvent de prendre des tisanes d’artichaut pour détoxifier le foie, un organe qui stocke toutes les colères.

Comment vous ressourcez-vous ?

Je fais du sport avec Amory Appert, spécialiste en posturologie et pratique le jeûne thérapeutique une fois par an chez Buchinger Wilhelmi au bord du lac de Constance. L’eau, l’océan Atlantique, la thalassothérapie me ressourcent – nettoyage énergétique et spirituel. J’aime particulièrement Quiberon et Saint-Malo. J’apprécie aussi la belle énergie de New York.

Quel lieu incarnerait l’ADN de vos soins ?

Le désert aux environs d’Abu Dhabi , où j’aime planter mes mains dans le sable.

Une destination rêvée ?

L’Égypte, j’ai l’intuition de venir de là…

Un voyage dans le temps ?

Les civilisations aztèques et l’Atlantide.

 

à Bordeaux. DURANT VINGT ANS, ses études et expériences professionnelles diverses l’ont conduit à créer sa marque de soins, The Way of Alchemy. AUTODIDACTE, il est praticien en co-résonance cellulaire (compréhension du stress cellulaire). 2009 colette est son premier point de vente. 2018 La gamme de soins est vendue au Bon Marché (Paris), dans les boutiques Oh My Cream et sur le site www.herveherau.com

© Bruno Gasperini

Lacoste, allure, olympique

Article suivant

Allure olympique