Edito

Chaque jour est d’un pointillisme peu pointilleux. Un point de bleu, pour oublier le blanc. Un point de rose, pour griser les oranges. Des points de jaune, pour couronner les violettes. Un point c’est tout, et l’on se met au vert.

Aude Revier

Polaroid de Wim Wenders

Réalisateur et photographe, il a aussi pris nombre de Polaroids, des «capsules temporelles de réalité», unique trace d’un moment. Ces Instant Stories composent un road movie poétique de ses années 1970-1980. Ce mois-ci, clin d’œil de sa première traversée de Monument Valley (1977) et autoportrait de 1975.

Instant stories Publié par Schirmer/Mosel. Jusqu’au 11.02, The Photographers’ Gallery, Londres puis du 7.07 au 23.09, C/O, Berlin.

Révolution chromatique

Texte Cruschiform

S’éveiller aux aurores et contempler les premières lueurs.
Le temps d’un souffle, entreprendre une révolution.
Prendre le large. Esquisser les contours d’un atlas chromatique.

Avancer à pas feutrés sur le zinc patiné d’un Paris endormi,
Et mettre le cap sur les blondes prairies désertiques de Patagonie.
Faire escale en Polynésie, voguer sur les eaux cristallines d’un lagon oublié,
Se laisser surprendre par les marmites de boue volcanique de Nouvelle-Zélande.
S’isoler pour goûter aux délices fruités des tomates noires de Crimée,
Papillonner dans les jardins parfumés de jasmin de Grasse,
Et se laisser emporter par le puissant mistral. Voguer, mettre les voiles.
Au zénith, arpenter le blanc écrasant des carrières de marbre de Carrare.
Se faufiler dans un banc argenté de sardines du Sénégal,
S’assoupir à l’ombre d’un immense cèdre bleu sur les flancs de l’Atlas.
Récolter des éclats d’ambre doré sur les rives de la Baltique,
Naviguer dans les eaux sombres des fjords scandinaves,
Expérimenter la solitude feutrée des banquises de l’Antarctique.
Observer le temps défiler lentement, silencieusement,
Contempler la lumière décliner et s’évanouir la nuit tombée,
Ici même où à l’aube on s’était éveillé.