fines fleurs

Journalistes et photographes en reportage pour le magazine se mettent à table. Ricochets gourmands autour du globe.

Shikoku Dans l’infinité de ses choix, la cuisine kaiseki – composée de plusieurs petits plats – épouse les saisons japonaises. Au printemps, il n’est pas rare d’y trouver des bourgeons de colza ; en été, des pétales de cerisier ; en automne, des champignons et en hiver, des racines de lis. Dans la vallée d’Iya – sur Shikoku, île perdue au sud de l’archipel –, les repas gastronomiques proposent parfois des fleurs de pensée accompagnées de viande de cerf et de sushis au gingembre. Après divers intermèdes – tomates à la gelée de wasabi et truites grillées –, les fleurs peuvent repartir à l’assaut du menu avec des tempuras d’hibiscus. Même les convives les moins familiarisés avec le Japon reconnaîtront ici une carte annonçant l’été… AK

Monténégro Le sureau prospère en bouquets et en haies naturels le long des chemins. Au mois de mai, ses fleurs sont récoltées pieusement. Transvasées dans une casserole emplie d’eau bouillante, que l’on additionne de jus de citron et d’un peu de sucre, elles mijotent une heure sur le feu. Elles macèrent ensuite jusqu’au lendemain, protégées par un torchon. Il ne reste plus qu’à filtrer la décoction obtenue et à la verser dans des bouteilles. Servie avec de l’eau plate, sok od zove se révèle la plus désaltérante des boissons ! SM

New York Comme les petits pois, la rhubarbe est la reine du printemps, une plante aux larges feuilles, qui semble sortie d’une serre tropicale. Imaginer son gigantisme dans un verre a de quoi surprendre. Pourtant, tout son esprit est là, dans un verre à Manhattan, au Mark Restaurant. Le cocktail, en déclinaison du kir, s’appelle Rhubarb Royale. Le barman le prépare avec une base de rhubarbe et de fleurs de sureau, qu’il marie au prosecco. Fraîcheur effervescente, rose soleil couchant et acidité – l’Upper East Side et ses reflets. IA

the Mark Restaurant

25 East 77th Street.

www.themarkrestaurantnyc.com

© Stéphane Remael - National Tourism Organisation of Montenegro - Ingrid Astier. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

economie, industries, artisans

Article suivant

Le monde
comme il va