10 raisons, monaco, grand jeu

Monaco
sort le grand jeu

La villa Élise accueille la Francis Bacon MB Art Foundation, dédiée au peintre britannique.
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
10 raisons, monaco, grand jeu
Prononcez «Monaco», et l’imaginaire s’arrête. Est-ce un conte de fées ? Au-delà des yachts et des paillettes, il y a aussi, sur ce Rocher, un prince et des princesses. D’art, de science et de culture, ils sont tous friands. Et d’un pays-ville, ils ont érigé un port d’attache pour ceux qui aiment créer, en toute liberté.

1.

Quand l’opéra donne le «la»

C’est ici que tout a commencé et que tout converge. La petite bonbonnière baroque édifiée par Charles Garnier dans le prolongement du casino fut le premier lieu de tourisme culturel de Monte-Carlo. Le seul opéra avec vue sur la mer a été inauguré par Sarah Bernhardt et c’est là que Serge de Diaghilev a fait la représentation de ses célèbres Ballets russes qui ont marqué, à tout jamais, la culture du Rocher. À la tête de la salle de 600 places, Jean-Louis Grinda voit dans son exiguïté un luxe pour des artistes confrontés à un public auquel rien n’échappe – à eux de repousser leurs limites ! Et si seule Maria Callas ne s’y est jamais produite, toutes les institutions culturelles de la Principauté y collaborent, des danseurs des Ballets de Monte-Carlo aux étudiants en scénographie du pavillon Bosio.

Opéra de Monte-Carlo

Place du Casino. Tél. +377 98 06 28 28.

www.opera.mc

2.

Curiosités maritimes

Voulu par Albert Ier, le «prince navigateur», le spectaculaire Musée océanographique surplombe depuis 1910 la Méditerranée, abrupte falaise Belle Époque adossée au Rocher. Ses aquariums, ses collections, ses fabuleux décors début de siècle et ses spectaculaires expositions temporaires (de Damien Hirst à Philippe Pasqua) reflètent la passion pour l’art et les sciences des princes qui se sont prénommés Albert. Un siècle après l’inauguration du musée, le plasticien Mark Dion y a érigé et constitué, sur 180 m², le plus grand cabinet de curiosités au monde, témoignage vertigineux de l’histoire de ce temple de la mer.

Musée océanographique de Monaco

Avenue Saint-Martin. Tél. +377 93 15 36 00.

www.oceano.mc

3.

Tout bien réfléchi

C’est une rencontre, celle d’une lycéenne avec la philosophie. Celle de Charlotte Casiraghi et de son professeur, Robert Maggiori. Joseph Cohen et Raphael Zagury-Orly les rejoindront pour créer, quelques années plus tard, Les Rencontres Philosophiques de Monaco et donner à la discipline un lieu d’expression accessible à tous. Autour d’un thème annuel, les Rencontres organisent ateliers et rendez-vous et se publient en de belles éditions. Après l’Amour, puis le Corps, la saison 2017-2018 est celle de la Violence. Et le temps de quelques dates, les Rencontres s’exportent à Paris.

Atelier «Esthétique de la violence»

Le 18 janvier. Théâtre Princesse-Grace. 12, avenue d’Ostende, Monaco.

Table ronde «Préserver, défis de l’écologie»

Le 23 janvier. Maison des Océans. 195, rue Saint-Jacques, Paris.

www.philomonaco.com

4.

L’atelier des rêves

Des hommes volant dans les airs au son d’une musique mélancolique sur nos postes de télévision, des oiseaux tricolores sur nos timbres postaux et d’innombrables couvertures de nos magazines : l’imaginaire tout en poésie de Jean-Michel Folon a marqué le paysage français des années 1970 et 1980. Installé à Monaco en 1983, dans un atelier-appartement que le prince Rainier III avait mis à sa disposition, il a fait venir autour de lui Botero, Adami, Sosno et Arman. En 2005, Folon s’est envolé, parti rejoindre ses personnages, et le temps s’est arrêté. Ni les assiettes dans sa cuisine, ni les tubes de peinture près de ses toiles, ne semblent avoir bougé dans ce touchant petit musée peuplé par ses créations. Et une fois par mois, on peut ici s’asseoir à la table de l’artiste pour s’initier à l’aquarelle.

Atelier Folon

Visite sur rendez-vous. 8, quai Antoine-Ier. Tél. +377 93 50 06 10.

www.fondationfolon.be/atelierfolon

5.

Conquête de l’espace

37 000 habitants se partageant 2 km² de roche, coincés entre la mer et la montagne, avec une qualité de vie à part. Ville-état qui n’a pas son pareil, Monaco est un cas d’école de développement urbain. Sur la mer, des grues s’activent : on grignote ici 6 hectares sur l’eau, seule perspective d’expansion, dans le plus grand respect de l’écosystème – pas question de déranger les poissons ! Bientôt, on marchera sur les flots, au sein d’un nouveau quartier où sera érigé un complexe signé Renzo Piano. Car désormais, les plus grands noms de l’architecture défilent dans la Principauté : Norman Foster a conçu le Yacht Club de Monaco en 2014, tandis que Rudy Ricciotti plante cinq serres, autant de cubes de verre, dans le Jardin Exotique… Et bientôt, peut-être, un téléphérique donnera une nouvelle mobilité aux Monégasques.

6.

Une étoile au palais

Dachine, herbe couresse, piments végétariens, bois d’Inde… Dans son potager bio planté au pied du Monte-Carlo Bay, Marcel Ravin cultive sa Martinique natale. Le Blue Bay – sa table, étoilée depuis 2015 – raconte en toute intimité l’histoire de ce gamin des îles. Les premiers chapitres se lisent dans les assiettes, œuvres de Peggy Desmeules, qui évoquent son parcours initiatique, depuis les nasses de la pêche au crabe, au camaïeu des lagons découvert depuis l’avion du départ. Il y sert une cuisine métissée comme les Caraïbes, saupoudrée des souvenirs de la grand-mère qui l’a élevé, et toujours spontanée et respectueuse des saisons. À La Table de Marcel, perchoir pour deux, face cuisine, le beau récit s’effeuille en 14 plats, en tête-à-tête avec le chef et son équipe.

Le Blue Bay

Monte-Carlo Bay Hotel & Resort, 40, avenue Princesse-Grace. Tél. +377 98 06 03 60.

fr.montecarlosbm.com

La table de Marcel

Tél. +377 98 06 03 60.

7.

L’école buissonnière

Sur la pointe du Rocher, la vue est belle. D’un côté, l’immensité de la Méditerranée, de l’autre, le port Hercule et ses gréements. Le cadre de l’École supérieure d’arts plastiques de la ville de Monaco est aussi privilégié que les liens qu’entretiennent les institutions de cette capitale où tout le monde se connaît. Spécialisés dans la scénographie, les étudiants n’ont qu’un pas à faire pour naviguer entre les Ballets, le Nouveau Musée national, les Rencontres philosophiques et en imaginer les nouveaux paysages ; heureux témoins de l’incroyable richesse culturelle offerte par la Principauté.

Pavillon Bosio

Ateliers publics tout au long de l’année. 1, avenue des Pins. Tél. +377 93 30 18 39.

www.pavillonbosio.com

8.

Bacon ou les mystères de la création

Qui était Francis Bacon ? L’unique lieu dédié à l’artiste existentialiste britannique – qui a vécu à Monaco de 1946 au début des années 1950 – apporte quelques éléments de réponse sur sa tumultueuse vie en Principauté, puis en France. Dans un décor évoquant une galerie de l’époque, aux couleurs de ce qui était alors sa palette, la fondation créée par Majid Boustany regroupe l’un des plus importants fonds consacrés au peintre : archives photographiques, documents de travail, correspondances, objets personnels, catalogues d’expositions... On y découvre qu’avant d’être peintre, Bacon a été décorateur et la plupart des quelques pièces existantes sont exposées ici. Une visite intimiste dans un espace habité.

Francis Bacon MB Art Foundation

Visite sur rendez-vous. 21, boulevard d’Italie. Tél. +377 93 30 30 33.

www.mbartfoundation.com

9.

Nouveaux phares culturels

Rouvert en 2010 après un hiatus d’un demi-siècle, le Nouveau Musée national de Monaco s’est construit une collection ex nihilo, qu’il partage en deux sites. Demeure patricienne surplombant la Principauté, la villa Paloma est le point de vue idéal pour explorer la thématique du territoire et du paysage. La villa Sauber et ses fastes Belle Époque, au cœur de l’agitation du bord de mer, se consacre, elle, aux arts et spectacles. Toutes deux sont attachées à l’atmosphère accueillante de maisons ouvertes à tous. «Un musée sans visiteurs est un musée qui rate une partie de sa vocation», confie Marie-Claude Beaud, directrice du NMNM. Ici, pas de dispositif permanent, mais des expositions temporaires, pour toujours surprendre le public le plus curieux. Mission accomplie.

nmnm–Villa Paloma

56, boulevard du Jardin-Exotique. Tél. +377 98 98 48 60.

nmnm–Villa Sauber

17, avenue Princesse-Grace. Tél. +377 98 98 91 26.

www.nmnm.mc

10.

Fragments de grâce

Quelques notes de piano ponctuées d’une mélopée d’instructions. «Arabesque, piqué, coupé, brisé…» Venus du monde entier, les danseurs s’élancent, un à un, répétant les mêmes gestes aériens. Tout là-haut, sur un discret balcon, Jean-Christophe Maillot, l’emblématique chorégraphe-directeur de la compagnie des Ballets de Monte-Carlo, observe d’un œil complice les évolutions de ses pensionnaires en pleine répétition. Depuis qu’en 1909 la compagnie des Ballets russes a enchanté le Tout-Monte-Carlo, la danse est devenue une institution de la Principauté et, en tournée six mois par an, sa compagnie en est le plus gracieux ambassadeur.

Les Ballets de Monte-Carlo

La mégère apprivoisée

Du 2 au 5.01, Grimaldi Forum.

www.grimaldiforum.com

Cendrillon

Du 19 au 21.01, Opéra de Lausanne.

www.opera-lausanne.ch.

Les 31.01 et 1 et 2.02 Deutsche Oper Berlin.

www.deutscheoperberlin.de

Hôtel Métropole Monte-Carlo

À quelques pas du casino, un palace discret de 126 chambres, séparé du tumulte qui agite le coeur de la ville par une longue allée privée. Le temps s’arrête dans un capiteux décor signé Jacques Garcia. Un hall d’entrée décoré d’un immense bouquet en guise de bienvenue, une piscine extérieure revisitée par Karl Lagerfeld pour le plus exclusif des petits déjeuners, un spa Givenchy – c’est si rare ! – et surtout le restaurant Joël Robuchon et sa cuisine ouverte, pour goûter à ses fameuses ravioles de langoustine aux truffes en se régalant du spectacle des cuistots aux fourneaux.

HÔTEL MÉTROPOLE MONTE-CARLO

4, avenue de la Madone. Tél. +377 93 15 15 15.

www.metropole.com

     

Fairmont Monte-Carlo

Une architecture moderniste édifiée sur la mer pour un grand hôtel «à l’américaine», voulu par la princesse Grace et devenu l’un des symboles de la ville. Voici un point de vue unique pour se délecter, depuis sa chambre, du spectacle inouï du Grand Prix de Monaco, qui enroule les plus célèbres lacets du grand cirque de la Formule 1 devant le Fairmont, avant d’envoyer les bolides filer dans le fameux tunnel courant sous l’hôtel. À moins de préférer goûter à la cuisine japonaise aux arômes sud-américains du restaurant Nobu, face à l’azur, et d’oublier la frénésie ambiante.

FAIRMONT MONTE-CARLO

12, avenue des Spélugues. Tél. +377 93 50 65 00.

www.fairmont.fr/monte-carlo

© Mark Dion, «Oceanomania»
© Le Cahier des Rencontres Philosophiques de Monaco, photo Karl Blossfeldt - Jean-Michel Folon, ADAGP Paris 2018
© Rudy Ricciotti
© Francis Bacon, ADAGP Paris 2018
© Kasper Akhoj - Saâdane Afif, collection NMNM
© Miss Rose

Carnet d’adresses

Opéra de Monte-Carlo

Place du Casino. Tél. +377 98 06 28 28.

www.opera.mc

Musée océanographique de Monaco

Avenue Saint-Martin. Tél. +377 93 15 36 00.

www.oceano.mc

Atelier «Esthétique de la violence»

Le 18 janvier. Théâtre Princesse-Grace. 12, avenue d’Ostende, Monaco.

Table ronde «Préserver, défis de l’écologie»

Le 23 janvier. Maison des Océans. 195, rue Saint-Jacques, Paris.

www.philomonaco.com

Atelier Folon

Visite sur rendez-vous. 8, quai Antoine-Ier. Tél. +377 93 50 06 10.

www.fondationfolon.be/atelierfolon

Le Blue Bay

Monte-Carlo Bay Hotel & Resort, 40, avenue Princesse-Grace. Tél. +377 98 06 03 60.

fr.montecarlosbm.com

La table de Marcel

Tél. +377 98 06 03 60.

Pavillon Bosio

Ateliers publics tout au long de l’année. 1, avenue des Pins. Tél. +377 93 30 18 39.

www.pavillonbosio.com

Francis Bacon MB Art Foundation

Visite sur rendez-vous. 21, boulevard d’Italie. Tél. +377 93 30 30 33.

www.mbartfoundation.com

nmnm–Villa Paloma

56, boulevard du Jardin-Exotique. Tél. +377 98 98 48 60.

nmnm–Villa Sauber

17, avenue Princesse-Grace. Tél. +377 98 98 91 26.

www.nmnm.mc

Les Ballets de Monte-Carlo

HÔTEL MÉTROPOLE MONTE-CARLO

4, avenue de la Madone. Tél. +377 93 15 15 15.

www.metropole.com

FAIRMONT MONTE-CARLO

12, avenue des Spélugues. Tél. +377 93 50 65 00.

www.fairmont.fr/monte-carlo

Restaurants

Le Grill

Maria Callas aimait tant la cuisine au grill qu’Onassis lui a construit ce restaurant au sommet de l’Hôtel de Paris. La vue est unique et il sort tout juste d’une métamorphose, après d’importants travaux. En dessert, le soufflé, d’après la recette d’Escoffier, est un incontournable. Hôtel de Paris Monte-Carlo, place du Casino. Tél. +377 98 06 88 88.

www.fr.montecarlosbm.com

Les Perles de Monaco

La première nurserie d’huîtres de la Méditerranée a été transformée en lieu de dégustation par des biologistes en quête de financement. Affinés ici durant quatre mois, les mollusques développent des saveurs uniques qui en font la coqueluche des tables étoilées de la région. 42, quai Jean-Charles-Rey. Tél. +377 97 77 84 31.

www.perlesdemontecarlo.com

Eqvita

La table vegan de Jelena et Novak Djokovic, une étape bien-être avant une visite de la villa Sauber ou un passage au Grimaldi Forum. Ici, tout est préparé avec des fruits et légumes de saison, et les jus de fruits sont pressés à froid, sur place. 7, rue du Portier. Tél. +377 97 77 07 49.

www.eqvitarestaurant.com

Sortir

Grimaldi Forum

Comme un iceberg de verre. Une immense salle de spectacle sous le niveau de la mer et des expositions mémorables chaque été. L’or des pharaons y étincellera de mille feux en 2018. 10, av. Princesse-Grace. Tél. +377 99 99 20 00.

www.fr.montecarlosbm.com

— Orchestre philharmonique de Vienne. Le 12.01. Direction musicale : Gustavo Dudamel.
— Récital Anna Netrebko et Yusif Eyvazov. Le 1.02.
— Peau de vache. Le 3.02. Mise en scène : Michel Fau.

Printemps des arts de Monte-Carlo

Un mois et demi de musique classique avec cette année Mozart et Charles Ives en vedettes. Concerts, tables rondes, master class et une oeuvre inédite signée Jean-Christophe Maillot avec les Ballets de Monte-Carlo en clôture. Du 16.03 au 29.04. Dans tout Monaco.

www.printempsdesarts.com

Saison des fêtes

Monaco est une fête. Du Bal de la Rose, qui ouvre la belle saison dans les somptueux décors imaginés par Karl Lagerfeld, au Monte-Carlo Jazz Festival, qui l’hiver venu fait entrer le jazz à l’opéra, en passant par les concerts des grands noms de la pop du Monte-Carlo Sporting Summer Festival.

fr.montecarlosbm.com
Vue d'ensemble
Vue d'ensemble
Carnet d'adresses

S'y rendre

www.airfrance.com

Fréquence des vols

Air France dessert Nice jusqu’à 6 vols quotidiens au départ de Paris-CDG et jusqu’à 14 vols quotidiens au départ d’Orly.

Au départ de Nice, HOP! AIR FRANCE dessert toute l’année avec la Navette Paris-CDG, Orly, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Rennes et Strasbourg. Sur la Navette, vous pouvez commander votre repas jusqu’à 24h avant le départ.

KLM dessert Nice par 28 vols hebdomadaires au départ d’Amsterdam.

Aéroport d'arrivée

Aéroport Nice Côte d’Azur.
À 7 km.
Tél. +33 (0)820 42 33 33.

AGENCE AIR FRANCE KLM

10, avenue de Verdun.
Bureaux à l’aéroport.

Réservations

— Depuis la France : tél. 3654.
— Depuis l’étranger :
Tél. +33 (0)892 70 26 54.

Location de voitures

Hertz, a l'aéroport :
Tél. +33 (0)825 34 23 43.
www.airfrance.com/cars

A lire

Provence Côte d’Azur
Gallimard, coll. Encyclopédies du voyage.
Côte d’Azur Monaco
Michelin, coll. Guide Vert.
Côte d’Azur
Gallimard, coll. GEOGuides.
Monte Carlo, Helmut Newton
Éditions Louis Vuitton, coll. Fashion Eye.

© Antoine Corbineau / Talkie Walkie. Carte illustrative, non contractuelle.