Vertical, ski, pieds légers

Sortir des
sentiers battus

Vertical, ski, pieds légers

Vertical, une nouvelle gamme de skis pesant moins de 1 kg pour arpenter la montagne les pieds légers.

Retour aux sources pour le ski de randonnée, qui prend un nouvel essor chez Dynastar, porté par des technologies qui en facilitent la pratique.

En voilà, un bien étrange skieur. Il fuit les remontées mécaniques et les pistes bien damées, pour partir gaillardement gravir les pentes enneigées, loin du flot de ses congénères les dévalant tout schuss.

Le skieur de randonnée est un héritier des premiers jours du ski, lorsque l’on chaussait ceux-ci non pas pour le plaisir du sport, mais pour se déplacer en montagne. Son matériel est bon à tout faire : il sait grimper vers les sommets, avec sa chaussure débrayable et sa peau de phoque synthétique, collée sous le patin, empêchant celui-ci de reculer en montée. Mais aussi redescendre la pente en glisse, que la neige soit poudreuse, soupe ou croûtée, là où la dameuse n’a pas transformé la montagne en boulevard. Dynastar, la marque établie dans la vallée du Mont-Blanc, s’impose en fer de lance du nouvel essor du ski de randonnée, grâce à un matériel à l’usage plus aisé, développé avec la Factory Team – l’équipe des sportifs ambassadeurs de la maison, tel le champion olympique Jean-Frédéric Chapuis. Ultralégers, les nouveaux Vertical se distinguent par un poids de 1 kg par ski et un noyau intégrant de la fibre de carbone aplatie et tressée en diagonale, pour améliorer l’élasticité et la résistance. Déclinés en 3 modèles (Eagle, Deer, Bear), selon le niveau d’expérience, ils ouvrent les portes du ski de randonnée à de simples amateurs, amoureux de sports de glisse au naturel.

© Dom Daher - Dynastar - Jason Thompson

Blanc, produits, neige

Article suivant

Blanc
comme neige