Tutti frutti

Journalistes et photographes en reportage pour le magazine se mettent à table. Ricochets gourmands autour du globe.

Arménie Il est rare de voir un fruit associé à un pays. C’est sans doute la chance de l’abricot. Ou de l’Arménie. Plutôt que l’abricotier, il fut un temps où l’on évoquait le prunier d’Arménie, voire le pommier d’Arménie, pour baptiser ce qu’on suppose être le meilleur abricot du monde. Sans doute parce qu’il ressemble à ce pays, même si ses origines sont parfois localisées en Chine. En tout cas, sa touche acidulée est très arménienne dans sa façon incisive de s’affirmer, explosive de s’installer dans la bouche, d’occuper un plateau, un plat. S’ensuit immédiatement une note sucrée, s’ajoutant à la douceur de la texture, une sorte de quadrature du cercle, l’incarnation de la sensualité fruitière. FS

Hanoi C’est l’autre grande spécialité de la ville, avec l’egg coffee : les ô mai sont des fruits confits et aigres-doux – abricots, mangue, tamarin, pommes… – qu’on gobe comme des bonbons et dont le goût se carambole de sel, d’épices, de piments, de gingembre, de saumure. Bardés de vertus médicinales supposées, présentés dans d’énormes bocaux en verre, empilés dans des coupes en plastique, conditionnés en barquettes ou en sachets, les ô mai sont un plaisir du palais populaire qu’on achète au poids chez Ô Mai Gia Bao ou que l’on déguste assis sur un tabouret en plastique au vénérable Cafe Lâm, reconnaissable à ses volets verts. On les accompagne alors d’un jus d’abricot salé et glacé. PL

Ô Mai Gia Bao

Thanh Nien.

CAfe Lâm

60, Nguyen Huu Huan, Hoan Kiem.

Southwest Harbor Au Quietside Cafe, quelques tables, un four et des sourires au coin d’un petit port du Maine, les tourtes aux myrtilles s’alignent sur le comptoir comme les trophées du jour. Sous leur ventre doré, la petite perle fruitière, cadeau buissonnier du nord-est des États-Unis, a des envies d’escapade. Rompez-la pâte, extrayez-en délicatement un triangle, et tout d’un coup, une avalanche violette s’écroule dans l’assiette, s’évade en une constellation de boules nacrées de sucre et de crème. Une pointe, pas plus, pour laisser au fruit le beau rôle. Presque un gâteau de confiture, à s’en lécher les doigts. LO

Quietside Cafe

360 Main Street. Tél. +1 207 244 9444.

© Martin Bruno - Bastien Lattanzio - Julien Magre

Economie, visuel, workplace

Article suivant

Le monde
comme il va