L’art en voyage

Nuage de verre Après Jeff Koons, Jacques Villeglé, Bernar Venet, Niki de Saint Phalle, Jean-Michel Othoniel, Ousmane Sow, François-Xavier Lalanne et Peter Stämpfli, place aujourd’hui à une œuvre «tombée du ciel» de Guy de Rougemont dans le salon La Première du terminal 2E de Paris-CDG. Offrant une surface fonctionnelle, cette table, qui avait reçu le nom de Nuage, est devenue une icône des années 1970 et fut éditée à la Galerie du Passage à Paris en 2003. Inlassablement, Guy de Rougemont cherche à supprimer toute frontière entre les arts, notamment entre la peinture et la sculpture. Il a inventé une galaxie de formes cylindriques, d’ellipses, de totems et de lignes serpentines, créant une symbiose polychrome entre le minimalisme et le pop art. L’artiste envisage ses œuvres, sculptures, meubles et tapis, comme une «excroissance de la peinture». En tissant des liens étroits avec la sphère artistique, Air France s’affirme résolument contemporaine.

 

 

© Virginie Valdois

OnlyWatch

Article suivant

Pour la bonne cause