Cour des contes

L’opéra puise ses trames narratives dans les mythes et légendes pour s’adresser aux petites comme aux grandes oreilles. Sélection de créations en miroir.

Kate Lindsey interprète Miranda à l’Opéra Comique.

Ambronay / Liège Orphée délivre Eurydice des Enfers en chantant, avant de la perdre à nouveau et de monter au ciel pour la retrouver parmi les étoiles. Sur cette légende stellaire, Monteverdi compose en 1607 un Orfeo rempli de danses mauresques et de bouleversantes déplorations, qui marque la naissance de l’opéra. Croyant fermement que cette musique a le pouvoir «d’attirer les âmes des hommes vers les cieux», le chef argentin Leonardo García Alarcón remet sur le métier cette favola in musica au festival de musique baroque d’Ambronay et à l’Opéra royal de Wallonie-Liège.

Orfeo

Le 15.09. Festival d’Ambronay. www.festival.ambronay.org Le 17.09 aux Nuits de septembre, Liège.
www.lesnuitsdeseptembre.com

Milan / Paris «Hurr, hopp, hopp, hopp !» Lorsqu’il fait glousser la sorcière du conte de Grimm Hansel et Gretel sur son manche à balai, le digne professeur Humperdinck n’a qu’une idée en tête : transformer la chevauchée des Walkyries de Wagner en une luxuriante et parodique comptine d’opéra-conte de fées. Tandis que la Scala de Milan s’enivre de ce wagnérisme pour enfants, l’Opéra Comique invite les spectateurs à venir chanter en chœur – avant sa représentation – Miranda, un opéra féerique tiré par Katie Mitchell de La Tempête de Shakespeare et de Purcell.

Hänsel und Gretel

Du 2 au 24.09. Scala de Milan.
www.teatroallascala.org

Miranda

Du 25.09 au 5.10. Opéra Comique.
www.opera-comique.com

Strasbourg Après avoir écrasé le Grillon d’un coup de maillet, Pinocchio croise le Chat, le Renard et les Assassins avant d’être avalé par le Requin-baleine. Après Boesmans, Lucia Ronchetti transforme à son tour les aventures du pantin en une sorte de Pierre et le Loup, où le violon joue tour à tour le Renard ou les Assassins. Le conte cruel de Collodi peut ainsi s’apprécier en écho aux passions contemporaines qu’exalte le festival Musica, de la psychanalytique Passion selon Sade de Bussotti à la douloureuse et rauque Passion selon Marie de Moultaka.

Musica 2017

Du 21.09 au 7.10. Opéra Comique.
www.festivalmusica.org

© Richard Dumas / Alpha

Agenda

Paris, sous-bois, plat

Article suivant

Leurre du dîner