Vivement l’école !

À Port-au-Prince, le Foyer Maurice Sixto instruit des enfants haïtiens en situation de domesticité, et leur procure repas, affection et loisirs. Il sensibilise aussi les familles dans lesquelles ils travaillent.

En entrant dans une classe du Foyer Maurice Sixto (FMS), difficile d’imaginer que tous ces écoliers, souriants et attentifs, sont ici après avoir travaillé dans une famille «patron» (en Haïti, ils sont près de 250 000). Appelés communément des restaveks, ces jeunes enfants de parents très pauvres vivant en zone rurale sont confiés à des familles citadines dans l’espoir d’un accès à l’éducation et d’une vie meilleure. Depuis 2012 et avec l’appui de la Fondation Air France, l’ONG Terre des Hommes Suisse organise des programmes pour les droits de l’enfant, un développement solidaire et soutient en particulier FMS. Cette institution d’accompagnement de 300 employés domestiques – souvent maltraités et méprisés – les accueille après leur travail pour leur donner l’instruction à laquelle ils aspirent, un repas équilibré et l’affection ou les loisirs dont ils sont trop souvent privés. En volant à leur secours, elle sensibilise aussi la population haïtienne au fait que tout timoun gen menm dwa (tous les enfants ont les mêmes droits).

emploi, soleil, Burkina

Article suivant

Du soleil
pour
l’emploi