Îles de France

En France, «tout finit par des chansons», assurait Beaumarchais. Aux quatre coins du monde, la magie de Paris se chante et se joue, par la grâce d’artistes qui ont l’âme de la capitale chevillée au cœur. Parce qu’ils y sont nés, y ont été formés ou découverts, Paris voyage dans leurs notes.

La vidéaste iranienne Shirin Neshat met en scène Aïda à Salzbourg.

Salzbourg Au festival de Salzbourg, «il n’est bon bec que de Paris» : Sandrine Piau est sauvée de la mort par Ariodante (Haendel), tandis que Marianne Crebassa doit la vie à la clémence de Titus (Mozart). En écho à ces jeunes voix françaises, l’égyptologue Auguste Mariette donnait déjà en 1871 une intrigue et des costumes à la grandiose Aïda de Verdi. Pour sa première mise en scène, la vidéaste iranienne Shirin Neshat promet de rendre les hommes interdits d’amour devant le chant d’Aïda, la triste étrangère.

 

Ariodante, La Clemenza di Tito et AÏda

Du 21.07.2017 au 30.08.2017 Festival de Salzbourg.
www.salzburgerfestspiele.at

La Roque-d’Anthéron / Verbier Quand on est groupie de pianistes, on s’en va camper dans le parc magique du château de Florans ou sur les hauteurs oniriques de Verbier, où les plus beaux claviers du monde ont rendez-vous sous les étoiles. En Provence, entre 2 nuits Mozart et Beethoven, Claire Désert, Emmanuel Strosser et 6 autres de leurs amis pianotent à 8, 12, 14 et 16 mains au-delà de minuit. Dans les Alpes suisses, l’outrageuse imagination de Mikhaïl Pletnev répond aux 4,9 millions de vues sur YouTube de la magnétique Yuja Wang. Et le piano s’envole !

 

Festival international de piano de la Roque-d’Anthéron

Du 21.07.2017 au 19.08.2017
www.festival-piano.com
 

Verbier Festival

Du 21.07.2017 au 06.08.2017  
www.verbierfestival.com
 

Martina Franca Bien qu’il soit l’un des créateurs du grand opéra français au XIXe siècle, on entend rarement Meyerbeer à Paris. À tort. Infatigable défricheur du bel canto de Monteverdi à Verdi, le festival de Martina Franca, superbe capitale du baroque des Pouilles, fondée au XIVe siècle par Philippe Ier d’Anjou, tombe dans «les fins rets sonores» de ce prophète oublié. Margherita d’Anjou, son premier opéra italien jamais adapté pour la scène française, y chante à nouveau sa puissante magie.

 

Margherita d’Anjou

Les 02.08.2017 et 04.08.2017 43e Festival della Valle d’Itria.
www.festivaldellavalleditria.it

© Lyle Ashton Harris Courtesy of the Artist and CRG Gallery NY

Agenda

macaron, oranger

Article suivant

Paris pâtisseries