Le monde comme il va

L’économie de la planète en quelques chiffres.

Sac à main, contrefaçon

9 millions d’articles de contrefaçon ont été saisis en France en 2016.

20 % seulement des paiements des Suédois s’effectuent en pièces et billets.

9 millions d’années : l’âge du fleuve Amazone après de nouvelles études de ses sédiments. Il ne comptait auparavant «que» 7,5 millions d’années !

40% de la puissance éolienne installée dans le monde se concentre en Asie.

Scuba, culture marine

Italie
Cultures sous-marines

Le long de la côte de Noli, pour cultiver et récolter le basilic et les fraises, l’origan et les petits pois de ce coin de Ligurie, les agriculteurs revêtent une combinaison, des palmes et un masque avant de descendre vers leurs champs de cultures hydroponiques, à 8 m de profondeur. Depuis 2012, dans les petites serres en plastique du Jardin de Nemo, les plants bénéficient de tout ce dont ils ont besoin pour croître : air, bon ensoleillement, protection contre les nuisibles et température constante. De plus, l’exploitation hors-sol consomme entre 70% et 90% moins d’eau que la méthode classique – dans ce cas précis, par un phénomène de condensation sur les parois. À l’origine, les fondateurs de Nemo souhaitaient apporter quelque chose de terrestre au monde sous-marin. Si la houle a dévasté les fermes à plusieurs reprises, le taux de rendement des champs équilibre largement les espiègleries de Neptune. Mieux, le dispositif se révèle très efficace en milieu hostile, où l’eau est rare et les variations thermiques importantes. S’il reste à étudier la faisabilité de plantations à grande échelle, il est déjà envisagé de proposer aux particuliers des kits pour reproduire ce type de cultures.

Elephant,sommeil,nature

2 heures de sommeil par jour ? C’est le besoin de l’éléphant, le plus petit dormeur du règne animal – le cheval domestique dort près de 3h, et la girafe en captivité, 4h30.

Manger bouger, sport, France

29 millions de Français ont pratiqué une activité sportive régulière en 2016.

economie,polution

Norvège
À babord, toute !

D’un bout à l’autre du globe, près de 90% du fret commercial mondial est acheminé par mer. Au cours de leurs trajets, vraquiers, pétroliers et autres porte-conteneurs consomment des mégatonnes de carburants, parfois nocifs car peu traités. C’est pourquoi deux compagnies norvégiennes, Kongsberg Gruppen et Yara, se lancent dans la construction d’un cargo autonome 100% électrique et zéro émission. Le chargement, le convoyage et le déchargement du Yara Birkeland seront automatisés via trois centres opérationnels, à l’horizon 2020. Prêt en 2018, ce navire fera davantage de cabotage, naviguant à 12 milles nautiques des côtes, et desservant trois ports au sud de la Norvège. Avec une centaine de boîtes embarquées sur 65 milles marins (120 km), à une vitesse de 6 à 10 nœuds (11 à 18 km/h), ce commerce représente une goutte d’eau dans l’océan des dizaines de milliers de tonnes, de mètres cubes ou de conteneurs transportés. Pour ne pas s’apparenter à du greenwashing et incarner une réelle alternative, cette initiative devra être encouragée et suivie de beaucoup d’autres. Une condition essentielle pour que les voies maritimes retrouvent l’air du grand large.

Collection Air France Music juillet

Article suivant

La collection
Air France Music