Musique de chambre

Belle vue et décoration soignée sont des indispensables. Mais quand un hôtel y adjoint un club de jazz ou un auditorium, le séjour se révèle à coup sûr bien orchestré.

Hambourg

The Westin Hamburg

Ici, l’Elbe court vers la mer du Nord. Les vagues des 1 000 éléments en verre de la façade font de l’œil au ciel et celles du toit concave s’ébouriffent sous le vent. Les vagues de musique, elles, baignent les deux salles de concerts (classique, pop, électro ou jazz), tandis que les joies de la découverte roulent hors du Monde des instruments, l’un des lieux de partage et d’éducation voisins du Westin. Installées dans l’est du bâtiment conçu par Herzog & de Meuron pour l’Elbphilharmonie, ses 244 chambres et suites paisibles embrassent le port et la ville : regards et écoute au diapason. VG

The Westin Hamburg

Platz der Deutschen Einheit 2. Tél. +49 40 8000 100.

www.westinhamburg.com

Amsterdam

Sir Adam

Avec pour voisins Gibson, Sony et MassiveMusic, l’hôtel Sir Adam d’Amsterdam ne pouvait que rendre hommage à l’industrie musicale. Situées aux huit premiers étages de l’emblématique tour A’dam, réhabilitée l’an passé, les chambres confortables et spacieuses sont décorées avec des photos d’artistes, une guitare en habille les murs et elles sont équipées d’un tourne-disque. L’accueil, transformé en espace partagé, propose un grand choix de vinyles que les hôtes peuvent écouter dans leur chambre en profitant des magnifiques ciels du Nord. MS

7 A320 dédiés au moyen-courrier

18 A320/A321 à l’horizon 2020

4 A340 dédiés au long-courrier (printemps 2018)

10 A350 à l’horizon 2020

7 A320s for medium-haul flights

18 A320s/A321s by 2020

4 A340s for long-haul flights (spring 2018)

10 A350s by 2020

Chapeaux de marin breton, en wax de coton et patte en cuir Maison Château Rouge x Béton Ciré Étui de 3 savons parfumés pour homme (Tonifiant, Relaxant, Exfoliant) Le Baigneur

Bague Pégase sertie d’un statère en argent du Ve siècle avant JC, or rouge et rubis Maison Auclert Aiguière à orangeade Urban en argent, verre et ébène Marischael

Guéridon Stephen Hawking, marqueterie de cuivre et acier peints Bovy Bemberg

Sir Adam

Overhoeksplein 7. Tél. +31 20 215 95 00.

www.siradamhotel.com

Austin

Hotel Saint Cecilia

En préambule, rappelons que Cécile est la sainte patronne des musiciens. Cette adresse (qui hébergea un temps un descendant de Davy Crockett) tient les promesses de son nom : sound systems Geneva et platines Rega dans les 14 chambres, cependant toutes uniques ; bibliothèque de vinyles vintage à emprunter et location de guitares Gibson. L’âme (soul, en VO) des mélomanes se sent comme un poisson dans l’eau ! Pour ceux qui n’en oublient pas leur corps : piscine chauffée, vélo prêté et lobby avec cheminée – spa en chambre et stylisme sur demande. Au cœur de South Congress, épicentre de la culture à Austin, le Saint Cecilia, dédié à ses hôtes, cultive avec audace l’ambiance fin 1960-début 1970. Mais le minibar abrite des soins Santa Maria Novella et les matelas Hästens bio sont handmade. Un confort rebelle ? Plutôt une rébellion douillette. VG

Chorégraphe, danseuse et réalisatrice, elle crée le spectacle Robot en 2013, danse avec l’étoile Maria Alexandrova dans Déesses & Démones en 2015, et tourne Elektro Mathematrix, comédie musicale urbaine dans les salles ce mois-ci.

Blanca Li created the show Robot in 2013, danced with the Russian étoile Maria Alexandrova in Déesses & Démones in 2015, and shot her urban musical Elektro Mathematrix, in cinemas this month.

hotel Saint Cecilia

112 Academy Drive. Tél. +1 512 852 2400.

www.hotelsaintcecilia.com

Marrakech

Domaine Royal Palm

Sous le soleil, le «tchac» des balles frappées par les clubs sur le 18 trous dessiné par Cabell B. Robinson et le «poc» de celles échangées sur les courts de tennis se répondent. Les éclats des plongeons dans la piscine, les rires au Kids Club et les bruissements des conversations alanguies sur des transats ondulent dans l’air. Les bourdonnements et pépiements dans l’oliveraie centenaire, au sommet des palmiers, sous les frondaisons des orangers ou les efflorescences des lavandes vibrent de concert. Puis, à la tombée du jour, à moins d’être parti au bord du désert admirer le soleil s’éteindre sur les dunes, les 88 touches du piano habillent la soirée de notes jazzy au bar. Comme sur une partition, Jean-François Adam a imaginé les lieux horizontaux, ouverts sur les panoramas de la plaine du Haouz, ourlée en fond de scène par l’Atlas. VG

domaine Royal Palm

Km 12 route d’Amizmiz. Tél. +212 524 458 746.

www.domaineroyalpalm.com

Paris

Le Méridien Étoile

Ne pas se fier à la monumentale structure héritée des années 1970 : le plus vaste hôtel de Paris (1 025 chambres) cache en son rez-de-chaussée une scène intime, un antre pour amateurs de blue note et d’improvisations, le Jazz Club Étoile. S’y produisirent Dizzy Gillespie, Count Basie, B.B. King, Dee Dee Bridgewater… Métamorphosé par un duo d’architectes londoniens (qui ont rénové le reste des lieux), rajeuni d’une programmation arpégeant entre jazz, blues et funk, ce club de 180 places renoue avec sa légende : tables à quelques mètres de l’estrade, alcôves et sièges en cuir, assiettes et cocktails tournoyants. Concerts les jeudis, vendredis et samedis, et brunch acoustique chaque dimanche. LO

Le Méridien étoile

81, boulevard Gouvion-Saint-Cyr. Tél. +33 (0)1 40 68 34 34.

www.lemeridienetoile.com

New York

The William Vale

Pour les New-Yorkais, cet hôtel poussé en septembre dernier au bord de l’East River est le «new kid on the block». Un «petit nouveau» qui a choisi de faire ses classes à Williamsburg, au nord de Brooklyn et dernier quartier dans le vent. Tout y est spectacle : de loin, la silhouette futuriste conçue par l’architecte Albo Liberis, comme posée sur pilotis. À l’intérieur, les murs-fenêtres des 183 chambres, leur balcon privé, la piscine en plein ciel. En face, Manhattan s’élève à une distance idéale : assez loin pour suivre le dessin du skyline, assez près pour observer les reflets des aplombs de verre. Le tout complété par une programmation culturelle métissant les disciplines : au fil des soirs, des DJs investissent le bar du 22e étage, des jazzmen pulsent au bord de l’eau, des cours de yoga (avec vue) succèdent à des rencontres littéraires. Pour vivre New York et son raffinement éclectique, au sommet. LO

The William Vale

11 N.12th Street, Brooklyn. Tél. +1 718 6 31 84 00.

www.thewilliamvale.com

Paris

Hôtel du Temps

La pulsation est douce à l’Hôtel du Temps : scénographe de théâtre et de concerts, Laura Léonard a composé avec la styliste Alix Thomsen le nouveau décor de cette adresse joliment calibrée (22 chambres, 1 suite) du nord de Paris. Intérieurs blancs et crème, imprimés verts et jungle, meubles de menuisier ou chinés, miroirs et soupentes. Le sous-sol, privatisable, est comme une déclinaison canaille : quelques marches, une cave mi-boudoir mi-bar clandestin habillée de banquettes, d’épais tapis, d’un piano droit. La musique sera celle amenée par les invités, branchée sur les enceintes, volume poussé sous les voûtes ou tamisé autour des guéridons. Un comme chez-soi festif, sans (forcément) convier les voisins. LO

Hôtel du Temps

11, rue de Montholon. Tél. +33 (0)1 47 70 37 16.

www.hotel-du-temps.fr

Rio de Janeiro

Fasano

Pour décorer le Fasano de Rio de Janeiro, Philippe Starck s’est inspiré des années 1950 et 1960, apogées de la bossa-nova, le style musical carioca par excellence. Rogério Fasano, le propriétaire des lieux, est en effet un grand amateur de musique, et il a puisé dans sa collection de disques pour décorer les murs du bar Bareto-Londra, où ont lieu des concerts intimistes et qui a déjà accueilli Bebel Gilberto ou Gilberto Gil. MS

Puisant la beauté à la source, ces cosmétiques révèlent leurs pouvoirs au contact de l’eau. Baumes, huiles et mousses distillent alors leurs bienfaits.

Fasano

Avenida Vieira Souto, 80. Tél. +55 21 3202 4000.

www.fasano.com.br

Saint-Barthélemy

Hôtel Christopher

Au loin, la musique de l’océan, tour à tour douce ou rageuse, se fait entendre partout : elle vient frapper au carreau des 42 chambres et suites pour inviter le vacancier à prendre place sur son balcon ou sa terrasse, rythme les repas des deux restaurants et berce le nageur à sa sortie de la piscine. Mais ce qui fait la spécificité du Christopher, ce sont les autres sons qui viennent animer le séjour : le DJ set pointu chaque mardi, les rythmes caribéens qui épicent le barbecue du vendredi et la musique live qui accompagne le brunch du dimanche. Jamais intrusifs, ces sons ne s’imposent pas, mais se fondent dans l’ambiance raffinée et feutrée des lieux, où chacun peut trouver l’atmosphère qui lui convient. MS

hôtel Christopher

Pointe Milou. Tél. +590 590 276 363.

www.hotelchristopher.com

© The Westin Hamburg - DR - Nick Simonite © Domaine Royal Palm/DR - Le Méridien Étoile - Jody Kivort © Hôtel du Temps - Presse/Fasano - Carreau - Piter

Article suivant

Les dents du bonheur