homme debout

Montpellier
Jeu de cartes

Batiment piliers
Homme air mer
Exposition
batiment public
exposition
plat
grand mur homme
ville eau
ruelle
tramway passage
place
quai
street art homme
homme ombre architecture
Tramway décoré
Homme vélo street art
Jeune skate
Chef cuisine
Paysage mer
Exposition
1
Montpellier la surdouée refuse de s’endormir sur ses lauriers millénaires. Idées nouvelles et jeunes talents chahutent un territoire aux atouts sans cesse rebattus.

1.

Ceinte trinité

Avec l’arrivée en février 2016 de Nicolas Bourriaud, cofondateur du Palais de Tokyo et ancien directeur de l’école des Beaux-Arts de Paris, Montpellier a lancé un signal fort. Nommé directeur du MoCo, une nouvelle structure tricéphale qui associera l’école des Beaux-Arts à deux centres d’art contemporain – La Panacée qui existe déjà et l’hôtel Montcalm qui ouvrira en 2019 –, il a pour mission de faire de la ville une vitrine de la création plasticienne. La configuration de cet ensemble dédié à l’art contemporain est inédite en France puisqu’elle est fondée sur la maîtrise simultanée de la formation, de l’exposition, de la médiation, de la production et de l’organisation de résidences d’artistes. Au modèle du Guggenheim Bilbao, porté par un bâtiment à vocation spectaculaire et touristique, Montpellier a préféré une structure horizontale, située en trois points de la ville, qui épousera la forme mouvante de la cité et restera, pour les Montpelliérains, à échelle humaine.

École des Beaux-Arts

130, rue Yehudi-Menuhin. Tél. +33 (0)4 99 58 32 85.

www.esbama.fr

La Panacée

14, rue de l’École-de-Pharmacie. Tél. +33 (0)4 34 88 79 79.

www.lapanacee.org

Hôtel de Montcalm

3, rue de l’Ancien-Courrier. En travaux.

2.

La ville en passant

On marche, on baguenaude, on lézarde beaucoup à Montpellier. L’Écusson, le centre historique de la ville, passe pour la deuxième zone piétonne d’Europe après Venise. La municipalité a restauré le goût de la flânerie en construisant des parkings aux portes de la cité. Pour un prix symbolique, les automobilistes y laissent leur voiture avant d’emprunter des tramways qui les conduisent intra-muros. Montpellier vit désormais au rythme des couleurs et des carillons de ses quatre lignes de tram, dont les robes solaires ou azurées sont, pour certaines, signées Christian Lacroix. L’air et l’humeur y gagnent en légèreté.

3.

Plan de tables

Avec 11 mètres de hauteur sous plafond et une superficie de 1 000 m2, le restaurant des frères Pourcel a des airs d’espace industriel. Que l’on se rassure, les ravioles de lapereau au foie gras ou le poulpe caramélisé des rois de la «bistronomie» sont bien de facture artisanale.

Terminal #1

1408, avenue de la Mer. Tél. +33 (0)4 99 58 38 38.

www.terminalpourcel.com

4.

Envolées coordonnées

La danse contemporaine a son bastion : c’est l’Agora, ancienne prison transformée en scène chorégraphique internationale. Chaque année en juin, depuis trente-sept ans, le festival Montpellier Danse agrège tous les plus grands chorégraphes de la planète. Angelin Preljocaj, Mathilde Monnier, David Wampach, Emanuel Gat seront à l’œuvre cette année. Ils prendront le relais des voltigeurs du free style qui, depuis vingt ans, défient les lois de la gravité le long des rives du Lez. Le FISE, Festival international des sports extrêmes, est le plus important d’Europe. Quelque 600 000 spectateurs assistent à l’envol des skateboards, des BMX (bicycle motocross) et même des trottinettes. Montpellier a la bougeotte.

Montpellier Danse

Du 23.06 au 7.07.

www.montpellierdanse.com

Festival international des sports extrêmes

Rendez-vous en 2018.

www.fise.fr

5.

Places hautes

Les villes du sud tirent leur charme de la beauté de leurs places. Marcher dans Montpellier, c’est arpenter des rues étroites, bordées de bâtisses hautes, et espérer une brèche comme le fleuve convoite l’embouchure. Les places y sont des clairières de pierre qui, vastes ou étrécies, se rêvent toutes forums. Car qui dit place dit cafés, terrasses, sirop d’orgeat et «pac à l’eau» (une citronnade locale), même lorsque deux tables se coalisent sur un trottoir guère plus large qu’un ruban. La plus courue est la place Jean-Jaurès, antichambre du soir, royaume de l’apéro. La plus branque est la place Saint-Ravy, de la taille d’un mouchoir troué par une vasque-fontaine, miraculeusement indemne de toute piécette. La plus noble est celle de la Canourgue, dotée d’un square ombragé de micocouliers qui ventilent une volée d’hôtels particuliers du XVIIe siècle. Cézanne aurait pu peindre la façade austère et les ferronneries de l’hôtel de Belleval, qui attend d’être transformé en hôtel-restaurant par les frères Pourcel.

6.

Cadastre exquis

Construite en pierre de Castries, la ville médiévale s’enlumine au gré du jour et des heures. De l’ocre gris au jaune coquille, Montpellier a longtemps cultivé des airs de grande blonde. Aujourd’hui, on ne sait plus. Les prouesses architecturales de ces dernières années rebattent les couleurs : l’extension laiteuse le jour, luminescente la nuit, du musée Fabre par l’agence Brochet-Lajus-Pueyo de Bordeaux et l’atelier Emmanuel Nebout (ci-dessus) de Montpellier, le Nuage cotonneux de Philippe Starck, le lycée hôtelier tout en courbes blanches de Massimiliano Fuksas, l’hôtel de ville conçu comme un monolithe bleu de Jean Nouvel et François Fontès, la médiathèque de béton de Zaha Hadid… Les édifices ne jouent plus avec le soleil. Monumentaux, un brin hautains, ils préfèrent dialoguer avec l’Olympe.

Musée Fabre

39, bd Bonne-Nouvelle.

www.museefabre.montpellier3m.fr

Lycée Georges-Frêche

401, rue Le Titien.

Hôtel de ville

1, place Georges-Frêche..

médiathèque PierresVives

907, avenue du Professeur-Blayac.

7.

Pistes bleues

Les rouleaux de Cythère ont donné naissance à Aphrodite et ceux de Villeneuve-lès-Maguelone au kitesurf. Sur cette plage de 12 km de long, située à un quart d’heure de la ville, tous les vents – le mistral, la tramontane, les vents marins et thermiques – se conjuguent pour pavoiser les eaux et le ciel de planches, d’hydrofoils et autres engins volants à vitesse non limitée. En juin, le Festikite (Festival international du kite) ferait presque croire que Montpellier, grand mécène de l’événement, est au bord de la mer.

Festikite

Du 2 au 5.06.

www.festikite.net

8.

Clichés sur rue

Gilles Mora n’est pas montpelliérain d’origine, mais il a fait de la cité occitane l’une des plates-formes photographiques les plus dynamiques de France avec sa programmation au Pavillon populaire (qui porte bien son nom puisqu’il est en accès libre, comme la majorité des institutions muséales de la ville). Présentées durant tout l’été, les images veloutées de William Gedney, figure discrète de la scène américaine des années 1970, présentent une face méconnue de la street photography.

Pavillon Populaire

Esplanade Charles-de-Gaulle. Tél. +33 (0)4 67 66 13 46.

9.

Jeux d’échelle

Lorsqu’un graffeur est talentueux, il devient «artiste urbain» et se retrouve au musée. C’est le cas d’Al Sticking (photo) dont tous les Montpelliérains connaissent les fresques de rue géantes. Il investira l’église désacralisée du Carré Sainte-Anne en octobre prochain. Lorsqu’un élève d’ArtFx est doué, il est récompensé aux VES (Visual Effects Society) Awards, les oscars des effets spéciaux. C’est ce qui arrive à bon nombre d’anciens de cette école, qui est la seule en France à former aux effets spéciaux numériques et à la 3D. Le dernier coup d’éclat d’ArtFx ? Le Livre de la jungle, l’une des superproductions de 2016. Dix-neuf anciens élèves, pas moins, ont été recrutés pour réaliser cette réadaptation pulsée du chef-d’œuvre des studios Disney. Faut-il préciser que 50 % de la population de Montpellier a moins de 34 ans, avec des dispositions culturelles sanctifiant davantage le street art et la deep house que la peinture baroque ?

Carré Sainte-Anne

10.

Sur ordonnance

Montpellier a l’âme bienveillante et salutaire. Créée au XIIe siècle, adossée à la cathédrale Saint-Pierre, sa faculté de médecine est la plus ancienne en activité au monde. À quelques pas de là, foi et médication font bon ménage avec la chapelle de la Miséricorde et son officine d’apothicaire. Dans deux salles lambrissées de bois voisinent l’alambic, le mortier, le pilon et toute une théorie de pots à pharmacie qui contenaient autrefois la poudre de camphre, l’eau de chicorée et l’indispensable sirop de pavot.  

Musée et conservatoire d’anatomie

2, rue de l’École-de-Médecine.

Chapelle de la Miséricorde

2, rue de la Monnaie.

Hôtel Oceania Le Métropole

Rénové l’an dernier, l’Oceania Le Métropole est l’hôtel le plus ancien de la ville, logé dans un superbe bâtiment du XIXe siècle serti de grandes verrières. Situé à mi- chemin de la gare et de la très centrale place de la Comédie, il bénéficie d’une localisation impeccable. Doté de vastes chambres au design sobre, d’un système d’insonorisation irréprochable, d’un agréable patio, d’une piscine extérieure chauffée avec Jacuzzi, d’un bel espace fitness et d’un barman mixologue, l’Oceania coche toutes les bonne cases. Il en a même une en plus : son système bluffant de robinets de salle de bains, qui se commandent par interrupteurs, et sa rain shower, une douche qui brumise de la pluie sur le corps. Salvateur après une journée dans une ville réputée pour son climat ardent.  

Hôtel Oceania Le Métropole

3, rue Clos-René. Tél. +33 (0)4 67 12 32 32.

www.oceaniahotels.com

© Saelia Aparicio - Ricardo Bofill Taller de Arquitectura © Massimiliano e Doriana Fuksas - Starck 

Carnet d’adresses

École des Beaux-Arts

130, rue Yehudi-Menuhin. Tél. +33 (0)4 99 58 32 85.

www.esbama.fr

La Panacée

14, rue de l’École-de-Pharmacie. Tél. +33 (0)4 34 88 79 79.

www.lapanacee.org

Hôtel de Montcalm

3, rue de l’Ancien-Courrier. En travaux.

Terminal #1

1408, avenue de la Mer. Tél. +33 (0)4 99 58 38 38.

www.terminalpourcel.com

Montpellier Danse

Du 23.06 au 7.07.

www.montpellierdanse.com

Festival international des sports extrêmes

Rendez-vous en 2018.

www.fise.fr

Musée Fabre

39, bd Bonne-Nouvelle.

www.museefabre.montpellier3m.fr

Lycée Georges-Frêche

401, rue Le Titien.

Hôtel de ville

1, place Georges-Frêche..

médiathèque PierresVives

907, avenue du Professeur-Blayac.

École des Beaux-Arts

130, rue Yehudi-Menuhin. Tél. +33 (0)4 99 58 32 85.

www.esbama.fr

Pavillon Populaire

Esplanade Charles-de-Gaulle. Tél. +33 (0)4 67 66 13 46.

Carré Sainte-Anne

ArtFX

Musée et conservatoire d’anatomie

2, rue de l’École-de-Médecine.

Chapelle de la Miséricorde

2, rue de la Monnaie.

Hôtel Oceania Le Métropole

3, rue Clos-René. Tél. +33 (0)4 67 12 32 32.

www.oceaniahotels.com

Restaurants & bars

Le Parfum

Dans le quartier des Beaux-Arts, un lieu pour expérimenter des cocktails détonants sous les lueurs de lanternes chinoises rouges. 55 bis, rue de la Cavalerie. Tél. +33 (0)4 67 84 86 15.

www.barleparfum.com

Les Bains de Montpellier

Une adresse particulièrement agréable, disposant d’un vaste patio ombragé. Le lieu vaut plus par son décor que par sa cuisine méditerranéenne, honnête mais sans fantaisie. Pour un menu plus créatif, il faut pousser la porte d’à côté, où la Suite des Bains propose des tapas inventifs avec une programmation DJ impeccable. Mais là, hélas, pas de patio… 6, rue Richelieu. Tél. +33 (0)4 67 60 70 87.

www.praiadaluz.pt

La Suite des Bains

6 bis, rue Richelieu. Tél. +33 (0)4 67 66 08 94.

www.lasuitedesbains.com

Mas de Lafeuillade

Une nouvelle adresse gourmande dans un ancien mas du XIXe siècle. Pas de carte mais des plats qui varient tous les jours, au gré du marché. 281 bis, rue Fra-Angelico. Tél. +33 (0)6 77 18 29 69.

Shopping

RBC Design Center

Brocante

Tous les dimanches matins, les brocanteurs se retrouvent au parc du Peyrou. L’occasion de chiner, de déguster des huîtres et de découvrir une vue panoramique sur les toits de tuiles rouges de Montpellier..

Vue d'ensemble
Vue d'ensemble
Carnet d'adresses

S'y rendre

www.airfrance.com

FRÉQUENCE DES VOLS

Air France dessert Montpellier par 29 vols hebdomadaires au départ de Paris-CDG et jusqu’à 62 vols hebdomadaires au départ de Paris-Orly, en collaboration avec HOP!.

KLM dessert Montpellier par 2 vols quotidiens au départ d’Amsterdam.

AÉROPORT D'ARRIVÉE

Aéroport de Montpellier-Méditerranée.
À 7 km.
Tél. +33 (0)4 67 20 85 00.

BUREAUX AIR FRANCE KLM

À l’aéroport.

RÉSERVATIONS

— Depuis la France : tél. 3654.
— Depuis l’étranger :
tél. +33 (0)892 70 26 54.

Location de voiture

Hertz, à l'aéroport

Tél. +1 650 624 6600.

www.airfrance.com/cars

À LIRE

Montpellier
Gallimard, coll. GEOguide.

Languedoc
Gallimard, coll. GEOguide.

Le Goût de Montpellier
Mercure de France, coll. Le goût de.

© Parko Polo / Central Illustration Agency. Carte illustrative, non contractuelle.