À angle droit

Lunettes pour lire allongé

Lire allongé est sans doute l’une des vraies voluptés de notre époque. Mais au bout d’un moment, après avoir changé de position, de face, de dos, sur le côté, sur un coude, sur une main… les dorsaux commencent à grimacer et les fourmis à rappliquer. L’idéal, et nous l’avons tous fait, serait de lire étendu sur le dos, droit comme un i, le livre soulevé comme des haltères. L’idée est bonne, l’instant musculaire aussi, mais au bout de quelques pages, le sportif commence à tirer la langue. Voilà pourquoi nous reviennent régulièrement ces fameuses lunettes de lit. La dénomination a déjà beaucoup de charme ; son système en a tout autant. Il s’agit donc de lunettes bizarres et dotées de prismes triangulaires, superposables sur des lunettes de vue. Par un système de miroirs (qui peuvent être grossissants), la lecture est possible selon un angle de 90o. Vous êtes donc dans la position du lecteur allongé, l’ouvrage repose sur un chevalet ou entre vos mains, et vous voilà parti pour un long voyage. Même s’il est déconseillé, l’usage de ces lunettes pour marcher dans la rue peut être salutaire pour éviter tout relief désobligeant, mais tôt ou tard, il devrait mener à quelques rencontres frontales et pas forcément désirées.

 

Lunettes pour lire allongé

Meyrowitz. Monture en résine, couleur écaille. 5, rue de Castiglione, Paris.

www.meyrowitz.com

Article suivant

Les ailes
de la sérénité