Yaz Bukey

Fuel Injection,Yaz Bukey a imaginé une collection d’accessoires printemps-été 2017 autour de la course automobile

Tote bag On/Off

Mitaines Go Baby Go

Mouse bagNumber One

Chaque mois, une personnalité évoque son parcours et partage en images et en mots son lieu secret. Rendez-vous avec une artiste créant des univers à part entière à chacune de ses collections d’accessoires.

En Crimée, son nom signifie «princesse de l’été», mais Yaz Bukey est extravagante, provocante, sans filtre ni limite. Filles d’un diplomate turc et vraies princesses à l’enfance (trop) protégée, sa sœur et elle dévorent livres et films dont elles rejouent l’intrigue à l’infini – quand Yaz ne customise pas le canapé au rouge à lèvres ou ne bricole pas les appareils électroniques. Sa vocation de chanteuse est contrariée par sa mère ; elle passe alors par Sciences-Po, l’université américaine de Paris, des études de design industriel et un an au Studio Berçot (que Marie Rucki lui «offre», car elle «aime le timbre de sa voix»). Puis ce sera Margiela, Givenchy et Jeremy Scott, avant de lancer sa propre marque d’accessoires avec sa sœur. Des collections clin d’œil et trompe l’œil en Plexiglas, ersatz parfait des métaux, des pierres précieuses et de l’émail. Yaz ne cesse de raconter des histoires et convoque mannequins et danseuses pour ses shows à la Tex Avery. Autant d’univers farfelus, inspirés du jardin d’Éden, de l’Olympe ou des oscars. Pour elle, jouer et rêver sont synonymes, le sérieux et l’impossible, nulle part ! Il suffit de feindre pour avoir et être – un mantra tiré d’Artistes et modèles (film de 1955 avec Jerry Lewis). Elle innove sans cesse et rêve d’œuvrer pour le Cirque du Soleil, d’intervenir à Versailles, de créer des meubles, des écosystèmes (hôtels, cafés, restaurants…) et projette de collaborer avec un grand cabaret parisien. Distraire et enchanter.
 

«Le lieu dans lequel je me sens le mieux au monde est… une piscine rêvée, au milieu d’un verdoyant jardin tropical et manucuré – mon humeur du jour. Un souvenir de mes heures de natation synchronisée pratiquée enfant : l’eau est mon élément de bien-être absolu. J’adore le moment où, en remontant vers la surface, la lumière devient de plus en plus intense. Autour de cette piscine, cinq ou six amies, des boissons fraîches, un jeu de cartes… Il fait chaud, mais les moustiques sont aux abonnés absents. En revanche, girafes et girafons, oiseaux de paradis et perroquets jouent parmi les hibiscus, bougainvilliers et frangipaniers si parfumés. Cette piscine est ceinte de colonnes grecques et mes initiales sont posées au fond du bassin turquoise.»

© Yazbukey - Paul Blind - Yaz Bukey

Article suivant

Thierry Guibert