Vestiaire & bestiaire

Vestiaire & bestiaire

Vestiaire & bestiaire

Grâce à la marque Heart Heart Heart, le foulard devient la pièce la plus vivante d’une garde-robe. Par le biais d’une application, le tissu s’anime d’effets 3 D, faisant jaillir des fils de soie guépards et libellules !

Trop souvent, la réalité augmentée est affaire de jeux vidéo se référant à l’univers masculin, j’ai voulu pour ma part raconter une histoire sur de la soie et de l’étamine de laine.» Créatrice brésilienne installée à Paris, Iracema Trevisan vient de réaliser une deuxième série de foulards. Après une collaboration avec la cinéaste américaine Miranda July, elle s’est lancée dans une nouvelle collection numérotée évoquant l’univers onirique de la forêt et du ciel, en souvenir de son enfance tropicale. Végétaux et animaux sont de la partie, mais avec un apport spectaculaire : celui de cette réalité augmentée, à savoir une application chargeable sur son téléphone, HHH AR, disponible sur l’Apple Store. Une fois connecté, il suffit de promener son portable au-dessus du tissu et, miracle technologique, celui-ci s’anime via l’écran. Le guépard, jusqu’alors statique dans sa gestuelle féline, se met en mouvement, les astres filent, des créatures s’éveillent. Une nouvelle poétique se met en marche, à la fois subliminale, enfantine et extraordinaire avec ses effets 3D. Cette application permet également d’envoyer un message caché numériquement à l’intérieur du foulard. Iracema Trevisan souhaite profiter ainsi de toutes les ouvertures des technologies de pointe, s’adresser aux jeunes générations et sans doute au-delà, car il y a dans cette démarche artistique une part de rêve et d’étonnement. De nouvelle romance.

© Mathieu Martin Delacroix - Heart Heart Heart

Article suivant

Le choix de colette