Nouvelles
perspectives

Nuits sous-marines ou promenades buissonnières, ces hôtels rivalisent d’imagination pour entraîner le voyageur loin des sentiers battus.

Venise

Hotel Papadopoli

Sur les rives du canal des Tolentini et derrière sa façade terre cuite, règne le XVIIIe flamboyant. Brocarts et damas Rubelli, éditeur de soieries depuis 1858, et lampes Fortuny, autre Vénitien chic. À vingt minutes de balade des hauts lieux de la Sérénissime, le spectaculaire Papadopoli offre depuis ses terrasses, de poche ou de belle taille, des points de vue inédits. Ce port sur l’Adriatique a attiré Corto Maltese, qui, outre un espace sur quelques rayons de la bibliothèque du café Salotto Veneziano, a ici donné son nom à une chambre et à un cocktail. Dans les hôtels MGallery, la culture et ses histoires entrouvrent aux curieux un monde autre. Au XIXe siècle, le comte Papadopoli édifia un palais et fit dessiner par Francesco Bagnara (alors scénographe de La Fenice) un parc pour faire de cet angle de Santa Croce une résidence d’été. Alors que des plantes exotiques s’enracinaient, faisans et perroquets se voyaient consacrer une volière. Le souvenir des volatiles a ainsi inspiré le nouveau décor du Giardino d’Inverno, la table du chef Alessandro Lanza. Aujourd’hui, le parc s’est rétréci et les enfants ont gagné une aire de jeux. VG

Hotel papadopoli

Giardini Papadopoli, Santa Croce, 245. Tél. +39 (0)41 710 400.

www.mgallery.com

Bruxelles

Pullman Brussels Centre Midi

Le Pullman de Bruxelles ouvre ses portes à des artistes contemporains et leur offre un «espace de jeu» à investir. Le premier à être exposé est le peintre hollandais Bas van den Hurk : une œuvre sur soie, montrée sur dix panneaux mobiles dans le lobby de l’hôtel. Il s’agit ainsi d’effacer les frontières entre un espace réservé – musées, galeries, foires – et les lieux du quotidien. Le peintre utilise différents supports et envisage son travail comme une conversation avec un public élargi. En cela, il représente une tendance importante de l’art contemporain défendue, entre autres, par Daniel Buren. AM

Pullman Brussels

Centre Midi Place Victor-Horta, I. Tél. +32 252 89 800.

www.pullmanhotels.com

Rome

G-Rough

On pourrait se contenter de son emplacement idéal à 100 m de la Piazza Navona, ou de ses vastes suites aux parois patinées. Mais le G-Rough aime tant Rome qu’il propose d’aller plus loin, de faire un pas au-delà des conventions touristiques : découvrir avec un guide privé les secrets de peinture du Caravage, explorer en famille les ruelles révélées par un conteur… Ou passer une journée dans les coulisses de l’Académie du costume et de la mode en compagnie d’un créateur, pour créer son sac à main rêvé. Et repartir avec une pièce unique, cuir italien sur l’épaule. LO

G-Rough

Piazza di Pasquino, 69. Tél. +39 (0)6 68 801 085.

www.g-rough.fr

Uzès

L’Artémise

Vous est-il déjà arrivé, un jour d’exposition dans un lieu singulier (chapelle, palais, dock déserté…), de vous dire que l’écrin était parfait ? Qu’il révélait l’œuvre sortie du musée ? C’est un peu la même méditation qui vient à l’esprit en arrivant dans ce mas du XVIe siècle baigné par les lumières du Gard. Pierre Beghin et Benoît Hérault y ont habillé les murs de grands noms de l’art contemporain : photographies signées David LaChapelle, Erwin Olaf ou Georges Rousse, toiles de Pierre Soulages et Lee Bae (photo)… s’accordent avec la pierre blonde d’Uzès et donnent leur nom aux 8 chambres et suites. Une escale pour esthètes, agrémentée d’un spa, d’un jardin foisonnant et d’une table épicurienne. LO

L’artémise

Chemin de la Lauze. Tél. +33 (0)4 66 03 13 81.

www.lartemise.com

Västerås

Hotell Utter Inn

Le Nautilus du capitaine Nemo est plus confortable, surtout dans la mise en scène présentée cet hiver à la Comédie-Française. Mais ses créatures marines / marionnettes n’ont rien à envier à celles, en écailles et arêtes, du lac Mälaren à Västerås. En effet, à 3 m sous cette cabane suédoise de carte postale (installation aussi artistique que spartiate et œuvre de Mikael Genberg), les hublots de la chambre de 6 m2 laissent les poissons rassasier leur curiosité en venant jeter un œil aux hôtes – d’autant que sur la terrasse la pêche est interdite ! Détail prometteur : en Suède, utter signifie loutre… VG

Hotell utter inn Lac

Mälaren, Västerås. Tél. +46 21 39 01 00.

www.visitvasteras.se/en

Londres

The Beaumont

Au cœur de Mayfair, on dort dans une création d’un des plus grands sculpteurs britanniques. Antony Gormley a en effet eu carte blanche à l’occasion de la métamorphose de cet immeuble de 1926 en hôtel. Partant comme toujours de son propre corps (à la fois sujet, outil et matière), il a imaginé un homme assis, la tête posée sur les avant-bras. À 8 m au-dessus des jardins hors-sol de Brown Hart, des cubes d’acier s’empilent ainsi sur 10 m. Nichée en leur sein, ROOM est une chambre tout en chêne fumé, accessible par une volée de marches en marbre immaculé, théâtralement ponctuée d’un rideau de velours noir. Seule une fenêtre haut perché évide le ciel londonien. Les autres pièces de la suite s’abritent dans le bâtiment principal, dédié à l’Art déco et comptant près de 1 500 œuvres d’art patiemment chinées. Sous ces cubes, The Cub Room, le bar réservé aux clients. Dans ce coin de Mayfair, un exposé de pure géométrie. VG

The Beaumont

Brown Hart Gardens, Mayfair. Tél. +44 (0)20 7499 1001.

www.thebeaumont.com

© Abaca Corporate / Didier Delmas - DR - L’Artémise - Lee Bae © Leon Grimaldi, Västerås & Co - DR - Antony Gormley © Philippe Garcia

Article suivant

Très libre service