Camilla Frances
Camilla Frances

Replay, marque italienne de jeans haut de gamme, a réalisé une tenue bleu marine à la doublure grenat, les couleurs du FC Barcelone.

Replay, the high-end Italian jeans label, created a navy blue outfit with dark red liningthe colors of FC Barcelona.

Féminité, fraîcheur et jeunesse ont inspiré à Camilla Frances l’écrin de L’Air du Temps Eau Florale, toute récente fragrance de Nina Ricci.

Camilla Frances

Chaque mois, une personnalité évoque son parcours et partage en images et en mots son lieu secret. Rendez-vous avec une créatrice de motifs, qui vient de vêtir L’Air du Temps Eau Florale.

Les filles ne naissent finalement pas dans les roses, mais Camilla Frances aurait pu : sa mère est fleuriste. Après une enfance écossaise, où sa créativité s’exprimait jusque sur les murs de la salle de jeux (un rêve !) et des études d’art, direction le soleil. Elle parcourt l’Asie, l’Australie, Los Angeles, moissonnant tendances, modes, couleurs électriques et un sens autre des affaires. Son cœur est britannique, elle ouvre donc son atelier à Londres, à proximité de deux parcs où croquer feuilles et corolles. Une brassée d’inspirations. Elle s’entoure d’une équipe aimée (sa source d’énergie), qui conçoit des motifs vendus dans le monde entier. Cependant, rien d’industrialisé : 80% des créations naissent de l’aquarelle, du fusain, des crayons, puis sont digitalisées, colorées par des logiciels utilisés à contre-pied. Le hors cadre est ici leitmotiv. Sortir, regarder, s’imprégner, mais de manière choisie, pour nourrir l’imagination de ses dix collaborateurs. Voyager, s’amuser, mélanger et, surtout, ne jamais se répéter. Camilla aime l’élégante simplicité du style scandinave, «terrien», et jouer avec les couleurs la rend heureuse. Si elle croisait l’enfant qu’elle était, elle lui conseillerait de rester elle-même, positive, et de continuer à peindre. Elle se ressource dans le cocon familial, tissé d’heureux souvenirs, tout en rêvant d’une maison dans le Devon, où renouer avec la peinture, recevoir ses proches et marcher dans la nature, infiniment.

 

«Le lieu dans lequel je me sens le mieux au monde est…
Mawgan Porth, en Cornouailles. C’est un village sur la côte atlantique, à l’extrémité sud-ouest de l’Angleterre. J’ai découvert ce paradis adolescente, en vacances, puis l’ai exploré lors de mes études de design textile à Falmouth University. Les gens y sont adorables, chaleureux. On peut tout faire à pied et j’aime m’y échapper loin de Londres. L’été, la mer qui baigne les petites plages est d’un vert appétissant et j’y nage longuement – c’est mon activité favorite et j’ai même piqué une tête à Noël dernier ! La côte sauvage est magnifique, plutôt venteuse mais la lumière, souvent blanche, donne tout son éclat au jaune des fleurs et fait vibrer des verts incroyables.»

© www.camillafrancesprints.com - Cyrille Robin - www.jonathanbirch.co.uk - Camilla Frances

Article suivant

Isabelle d’Ornano