À toute épreuve

Colliers Force 10, en or blanc, rose ou jaune, sertis de diamants blancs.
Solitaire et alliances Force 10 en or blanc et diamants blancs.
Fred Samuel, fondateur de la maison, à Nice en 1930

Quand la maison Fred parle d’amour, elle détourne l’iconique câble marin de sa collection Force 10 pour le parer d’or et de diamants. Un mariage audacieux.

Prenez un câble en acier, de ceux que l’on utilise pour la voile. D’une résistance à toute épreuve, impossible à rompre. Cernez-en le poignet puis fixez le tout à l’aide d’une manille. À première vue, nul romantisme, aucun lien avec la passion ou l’engagement. Pas de fleur ni de cœur. Rien. Du sobre, du presque rustique avec un tel nom pour un tel objet : Force 10. Pourtant, c’est une femme qui le porte. Il tangue doucement au gré de ses mouvements, frôle sa manche, joue avec la lumière. Et surtout, il parle d’amour. C’est qu’il faut se pencher sur la chose, connaître son histoire et sortir du cadre pour regarder autrement. Tout fait alors sens.

Cela parle de liberté, d’attachement, de solidité contre vents et marées, sous une certaine forme d’audace qui va à l’essentiel. Car en 1966, Henri Samuel, le fils aîné de Fred Samuel, a fait un présent à son épouse en gage de leur amour : ce bracelet Force 10, hommage à un vent d’une puissance telle qu’il est impossible de sortir en mer. Dans la famille, on aime les voyages, la grande bleue, on est champion de voile. On est aussi le joaillier des élégants du beau monde, et grand amateur de détournements, à coups de symboles ciselés d’or et ornés de diamants. D’un câble donc, on tisse un lien d’une finesse inouïe qui parcourt le poignet comme on fait le tour du globe, passe par la main, fait halte autour d’un doigt et remonte le long du cou pour retomber en sautoir… «Mon esprit navigue un instant et j’espère qu’il en est de même pour tous ceux qui portent ces bracelets. Je crois qu’ils ont en effet un véritable pouvoir évocatoire», écrit Fred Samuel dans ses mémoires. Quelques pages plus loin, il dira qu’il aurait dû «naître poisson», tant il aime tout ce qui a trait à la mer. De cette pièce emblématique, la maison Fred a fait l’un de ses lexiques identitaires, Force 10, partant de ses lignes, variant ses courbes et ses angles pour créer des montres, des colliers ou encore des boutons de manchettes. En toute logique, la collection parachève aujourd’hui toute sa dimension symbolique en explorant le motif de l’alliance et des bagues de fiançailles : des pavages de diamants, des liens finement tressés et ciselés, pour sceller une union et voguer, à deux, vers de nouveaux horizons.

© Fred

Article suivant

Sous haute surveillance