L’art à la bouche
Alain Passard

Le Bruit des bottes, installation de Delphine Reist

Marmites enragées de Pilar Albarracín, devant un quadriptyque de John Armleder.

Tondre un œuf, Daniel Spoerri.

Velouté pulpe de potiron au basilic cappuccino de lait, collage d’Alain Passard.

Le palais des Beaux-Arts de Lille entame ce mois-ci un dialogue gourmand avec Alain Passard, chef étoilé à la curiosité esthète et touche-à-tout.

Des Cocotte-Minute enragées qui fulminent dans l’atrium (Pilar Albarracín), un soleil couchant fluorescent qui illumine la galerie des peintures impressionnistes (Pierre Ardouvin), un petit pâtissier qui s’invite dans la salle d’art moderne (Chaïm Soutine) : drôle de chahut au palais des Beaux-Arts de Lille. Levez le nez, humez l’air, ne cherchez pas plus loin. Le fauteur de troubles est Alain Passard, le chef de l’Arpège, l’un des restaurants les plus prestigieux et les plus créatifs du monde. Le musée lui a donné carte blanche pour trois mois dans le cadre de son programme Open Museum. Après le groupe Air, le personnage Donald par le collectif InterDuck et l’auteur de bandes dessinées Zep, le plus toqué des chefs français investit à son tour les espaces et met son grain de sel dans les salles. L’objectif ? «Pimenter» un peu les collections en faisant dialoguer les chefs-d’œuvre historiques du musée avec des œuvres modernes et contemporaines qui les éclairent d’un jour nouveau. En collaboration avec la curatrice Valentine Meyer, Alain Passard a imaginé des ponctuations pleines de saveurs et d’humour, comme ce néon rouge de Claude Lévêque clamant «Je saigne» en regard de la descente de croix de Rubens ou cet hilarant «ballet des saucières» de Louis de Funès projeté dans la galerie des céramiques. On y croise même les compositions colorées et les sculptures en bronze que réalise le chef, lorsqu’il n’est pas à ses fourneaux ou dans ses jardins. «L’étonnement [est] le commencement timide de la jouissance», disait Roland Barthes. Avec cette exposition d’un chef dont l’objectif a toujours été de «réveiller le palais», le musée n’a jamais mis autant en appétit…

 

Open museum #4. Alain Passard, un cuisinier réveille le palais

Du 08.04.2017 au 16.07.2017

Palais des Beaux-Arts, place de la République, Lille

www.pba-lille.fr

© Pauline Le Goff - Delphine Reist, photo: Fred Laurès / collection Vranken-Pommery Monopole - Pilar Albarracin, photo: Guillaume Grasset / galerie GP & N Vallois - John Armleder, photo Alessandro Zambianchi / Massimo De Carlo Milan, Londres, Hong Kong - Alain Passard - Daniel Spoerri / ADAGP Paris 2017, photo: Serge Veignant / galerie GP & N Vallois

Agenda

Alain Passard, un cuisinier réveille le palais

Du 08.04.2017 au 16.07.2017

Palais des Beaux-Arts, place de la République, Lille

www.pba-lille.fr

Article suivant

Grand Tour
boréal