Décrocher la lune

Majordome, valet skieur, capitaine… dans ces hôtels d’exception, chaque désir n’est énoncé que pour être exaucé.

New York

Lotte New York Palace

Il y a deux façons de séjourner dans l’un des plus légendaires hôtels de Manhattan, entièrement rénové en 2013 : sous les élégances XIXe siècle du manoir d’origine, ou dans les Towers, monolithe de bronze, d’aluminium et de verre tendu vers le skyline. Dans cet «hôtel dans l’hôtel», le service, déjà impeccable, prend lui aussi une certaine hauteur : ascenseurs privés, maître d’étage (en français dans le texte) à l’écoute nuit et jour, petites mains attentionnées pour défaire les valises, voiture à disposition… Et une équipe de concierges dédiés, pour réserver billets et soirées dans les salles de Broadway. LO

lotte new york palace

455, Madison Avenue et 50th Street. Tél. +1 212 888 7000.
www.lottenypalace.com

Amsterdam

InterContinental Amstel Amsterdam

D’Amsterdam, on ne pensait pas spontanément espace et lumière. Erreur : depuis cent cinquante ans, l’Amstel et son immense lobby immaculé inscrivent la cité lacustre sur la liste des villes qui comptent un Grand Hôtel. Ici, le concierge aux clefs d’or concocte un séjour sur mesure à qui le souhaite, exauce (presque) tous les désirs de dernière minute et prodigue conseils et bons plans aux hôtes flâneurs. Balade à bord de l’un des 3 bateaux privatisables, à vélo le long des canaux dans le quartier des musées. Ou méditation au bord de l’Amstel (la rivière), sur les terrasses de plain-pied avec le bar A (photos) et la piscine coiffée d’un ciel en trompe l’œil. Dans la suite Rembrandt, vêtue de reproductions, les âmes d’artistes trouveront chevalet, toile et peinture, billets pour le musée et bouquets composés comme au XVIIe siècle. VG

intercontinental Amstel Amsterdam

Professor Tulpplein, 1. Tél. +31 (0)20 622 6060.
www.amsterdam.intercontinental.com

Londres

The Lanesborough

Il y a bien sûr les ors, les stucs, les plis étudiés des tentures, le fleuri Grand Siècle des tapisseries, les moquettes épaisses, les marbres brillants sur lesquels glisser comme sur des miroirs. Il y a la table, aussi, sous une verrière théâtrale cernée de fresques bleu biscuit, et menée par un éric Frechon tout en verve – les œufs benedict pouvant s’inscrire au Parnasse du genre. Mais il y a surtout ce je-ne-sais-quoi qui vous donne le sentiment que soudain, tout est simple. Un majordome dédié, la possibilité de faire défaire puis refaire sa valise, un service de repassage et un thé à l’arrivée, un café au réveil, et même des cours de savoir-vivre à l’anglaise. Buckingham Palace se trouve pile en face. étonnant ? MA

The Lanesborough

Hyde Park Corner. Tél. +44 (0)20 7259 5599.
www.lanesborough.com

Courchevel

Les Airelles

Bérets blancs, pantalons bouffants, ils portent l’uniforme des chasseurs alpins mais sont plutôt des anges des pistes. Ces «valets skieurs» sont l’un des emblèmes des Airelles : ils chaussent, déchaussent, accompagnent les débutants vers leur moniteur, conseillent les plus aguerris, chauffent les gants les jours de grand hiver… Car dans ce château des neiges tourné vers les rubans de la station de Courchevel, tout ce qui entoure la glisse doit être léger, léger. Transport en 4x4 Jaguar jusqu’au pied des pistes, promenade en calèche Hermès, patinoire privée pour les enfants, réconfort gastronomique à la table de Pierre Gagnaire… Nouveautés depuis cette saison : une cabine de cryothérapie pour dorloter les muscles et un spa dédié aux soins La Mer… à la montagne, comment résister ? LO

Les airelles

Rue du Jardin-Alpin, Saint-Bon-Tarentaise. Tél. +33 (0)4 79 00 38 38.
www.airelles.fr

St. Moritz

Badrutt’s Palace Hotel

À 120 ans, on souhaite qu’un palace surprenne encore. Posé depuis 1896 à plus de 1 800 m d’altitude dans l’Engadine, au cœur du berceau du ski, le Badrutt’s abrite, outre 8 restaurants et 3 bars, une boîte de nuit. Et bien sûr, concierge, majordome, boutiques de luxe, école privée de ski (loués sur place) et Kid’s Club Palazzino. Le petit déjeuner est accompagné à la harpe et le Grand thé (caviar et champagne), au piano. Au King’s Club : music live et DJs du monde entier. Au bord du lac, une salle de concerts à ciel ouvert ? Le Music Summit St. Moritz a lieu du 24 au 26 mars. VG

Badrutt’s palace hotel

Via Serlas, 27. Tél. +41 (0)81 837 1000. Fermé du 27.03 au 30.06.
www.badruttspalace.com

Madrid

Gran Meliá Palacio de los Duques

La vie de château ? Plutôt dans un tableau. Velázquez a en effet élu domicile derrière la sobre façade immaculée de ce palais XIXe. Ses Ménines habitent les 180 chambres et suites et des reproductions d’œuvres majeures ponctuent les espaces de l’hôtel ouvert en septembre 2016. Jardin de 1 000 m2, piscine sur le toit et voisinage prestigieux – palais et théâtres royaux, Puerta del Sol… Dans les anciennes écuries, les jumeaux Javier et Sergio Torres reçoivent aux Dos Cielos, une table qui «laisse chanter» produits locaux et saisonniers. VG

Gran meliá palacio de los duques

Cuesta de Santo Domingo, 5. Tél. +34 915 41 67 00.
www.melia.com

Jaipur

Rambagh Palace

Qu’attend-on d’un palais de maharaja ? De remonter le temps. L’accueil des éléphants richement harnachés est suivi d’un rituel de bienvenue selon l’étiquette. Puis les ailes de marbre sculpté ourlé de briques cramoisies (1835) invitent à déambuler, escorté par un majordome prolixe en anecdotes. Dans l’une des suites princières (préservées et rénovées), un factotum prépare le bain des hôtes, avant un dîner privé au lieu de leur choix sur la propriété. Dans la minéralité du Rajasthan, palais et places fortes se gagnaient virilement : un «massage pour guerrier» attend le voyageur au spa, qui compte aussi des soins enfant. À 5 km de Jaipur, la ville rose, tout est possible, le temps semble aboli. VG

rambagh palace Bhawani

rambagh palace Bhawani Singh Rd. Tél. +91 141 2211 919.
www.tajhotels.com

Paris

Le Royal Monceau Raffles Paris

C’est souvent la qualité des plus grands que de savoir réinventer les codes, faire battre de nouvelles pulsations. Déjà revisité par le designer Philippe Starck, doté d’un cinéma privé, d’une galerie et d’une librairie d’art, ce palace ouvert en 1928 a confié il y a un an à Nobu Matsuhisa les clés de son nouveau restaurant. Formé au Japon, inspiré au Pérou, le chef promène ses assiettes entre son archipel natal et l’Amérique latine, joue délicieusement des techniques et des influences (sashimi de thon réveillé de piments jalapeños, bar chilien cuit à la vapeur de saké…). Une alchimie des continents, à un pas des Champs-élysées. LO

le royal monceau

raffles paris 37, avenue Hoche. Tél. +33 (0)1 42 99 88 00.
www.leroyalmonceau.com

Cernobbio

Villa d’Este

Les passionnés de belles automobiles connaissent la Villa d’Este pour le «concours d’élégance» qui se tient chaque année dans ses allées, les caboteurs du lac de Côme saluent ses façades éternelles aux balcons blanc et ocre. Car le cardinal qui fit construire au XVIe siècle cette résidence d’été n’aurait pu choisir meilleur emplacement, à fleur de rive et de jardins. Dans les 152 chambres, dialogue de splendeurs entre le marbre, la soie et le brocart, comme pour préparer le regard aux miroitements du lac. Et pour ceux qui voudraient en capturer les reflets, ne pas manquer de s’offrir les services du capitaine, pour une heure ou une journée de navigation. LO

villa d’este

40, via Regina. Tél. +39 031 3481.
www.villadeste.com

© Bruce Buck / Lotte New York Palace - DR
© DR - Les Airelles - Badrutt’s Palace Hotel - Gran Meliá Hotels International
© Rambagh Palace, Jaipur - Philippe Garcia - Piero Mollica

Article suivant

Vers soufflés