Plein les yeux

Puisque les images impriment durablement nos souvenirs, les maîtres de la scène veillent à ciseler les instants sensoriels qu’ils élaborent. Évasions musicales ou dansées, voici quelques rendez-vous d’hiver à ne pas manquer, pour le plus grand plaisir des oreilles, aussi.

Kristine Opolais, dans l’opéra féerique Rusalka, au Met de New York.

Paris Connu pour ses chorégraphies extrêmes, où les corps se contorsionnent, les membres s’étendent, les portés coupent le souffle, Wayne McGregor a prolongé ses recherches pour l’Opéra de Paris et le très exigeant festival de Manchester. Et il s’entoure de pointures : aux manettes musicales, Jamie xx déroule une partition alternant pop et électro, donnant vie à de virtuoses pas de danse. De son côté la scénographie, confiée à Olafur Eliasson, projette danseurs et spectateurs dans un véritable abîme. Jeux de miroirs et de lumières agissent ici comme des révélateurs. Une performance incontournable.

New York Opéra féerique, en partie inspiré de La Petite Sirène d’Andersen, Rusalka est l’une des œuvres les plus connues et les plus populaires de Dvořák. Pourtant, le livret relève du défi : comment tenir en haleine le spectateur alors même que l’héroïne devient muette dès le premier acte ? Le chant envoûtant dédié à la lune n’y est certes pas étranger, mais ici le travail de mise en scène de Mary Zimmerman, mêlant univers fantastique et merveilleux, saupoudre le tout d’une pincée de magie enivrante.

Zurich Supercalifragilistique ! Inventé par la célèbre nourrice dont rêvent tous les enfants, ce barbarisme figure bien sûr au premier plan de la comédie musicale tirée du film Mary Poppins. Il a fallu attendre plus de quarante ans pour voir monté sur scène ce classique de Walt Disney, inspiré de l’œuvre de P.L. Travers et incarné par Julie Andrews. Irrésistible, l’histoire de cette jeune femme qui arrive à réconcilier la famille Banks séduit par sa fraîcheur, ses chansons très travaillées et ses joyeuses chorégraphies. L’occasion de retrouver des figures populaires et familières dans un spectacle digne des grandes productions de Broadway.

Tree Of Codes

Du 3 au 23.02. D’après Jonathan Safran Foer. Palais Garnier.
www.operadeparis.fr

Rusalka

Du 2.02 au 2.03. Direction musicale : Mark Elder. The Metropolitan Opera.
www.metopera.org
Retransmission cinéma par Pathé Live le 25.02.

Mary Poppins. The Broadway musical Hit

Jusqu’au 19.03. Theater 11.
www.musical.ch/de/theater11zuerich

© Kristian Schuller/Metropolitan Opera

Agenda

Rusalka

Rusalka
Du 2.02.2017 au 2.03.2017.

Direction musicale : Mark Elder. The Metropolitan Opera.

http://www.metopera.org

(Retransmission cinéma par Pathé Live le 25.02)

Article suivant

À vue de nez