Artistes in the air

La selle Arpège, conçue par le maître sellier Laurent Goblet.

The Arpège saddle designed by master saddler Laurent Goblet.

Samsonite rompt la monotonie des tapis d’aéroports et habille sa célèbre Cosmolite de couleurs de maîtres. Une bouffée d’art pur.

Ceci est une valise. Elle a quatre roues, deux poignées et beaucoup d’humour. Elle ne bronche pas lorsqu’un oiseau se pose sur son ventre ou qu’une pomme verte cravatée de rouge lui fait du charme. Ceci est une valise donc, mais pas n’importe laquelle. Lancée tout récemment par Samsonite, elle cultive un petit air surréaliste. Rien d’étonnant, puisqu’elle est inspirée par les toiles de René Magritte. Née d’une collection capsule produite en édition limitée, elle existe en deux versions, l’une et l’autre dotées d’une même doublure ennuagée qui suggère l’envolée avant même d’avoir décollé. Car Samsonite aime cultiver l’art de voyager. Quand la marque ne convoque pas les peintures de Magritte, elle met à contribution les graffitis de Keith Haring. En 2015, une première ligne d’accessoires se pare de ses motifs colorés et rythmés, reconnaissables entre tous. Chiens au museau carré et petits bonshommes funky mènent la danse, rechargeant en énergie une joyeuse cohorte d’étiquettes, de cadenas, de sangles et d’oreillers plus vitaminés qu’un matin d’été. En 2016, la «griffe» Haring revient en force sur une nouvelle gamme d’accessoires. De son vivant, l’artiste américain n’hésitait pas à s’exprimer sur les supports les plus divers : bâches, voitures, t-shirts, mobilier… En ajoutant les bagages à son palmarès, Samsonite a vu juste. L’univers dansant de Keith Haring nous transporte, avec ou sans roulettes.

© René Magritte / ADAGP, Paris 2017

Article suivant

Haut en couleur