Aller au contenu principal

Monde

Sélection culturelle, gourmande,  astuces d’initiés et adresses pointues pour joindre le geste à la parole. 

La créativité en héritage

Séoul Dans un pays épris de modernité, les créateurs coréens suspendent parfois le temps. Ils convoquent alors une longue tradition d’arts appliqués, que la Korea Crafts & Design Foundation s’attache à faire connaître. Comme la laque Ott-chil, qui ennoblit de ses reflets mats les objets (boîtes à bento…) façonnés par le maître du métal Park Soung-Chuel. LO

korea crafts & design foundation

www.kcdf.kr/eng

Une joie brute !

Weil-am-Rhein Béton et répétition, deux mots-clefs pour saisir l’architecture brutaliste, née dans les années 1950 en Grande-Bretagne. Plutôt que de les effacer, pourquoi ne pas conserver ces sites insolites ? Sur cette base de réflexion, une installation multicolore revisite des espaces de jeux avec des matériaux contemporains. BO

THE BRUTALIST PLAYGROUND

Du 14.01. au 11.04. Vitra Design Museum. Charles-Eames Strasse 2.
www.design-museum.de

Pavaner au salon

Alberic Faire la roue assis(e) ? Marc Venot a imaginé ce siège pour l’Espagnol Missana en s’inspirant du quetzal, oiseau aux magnifiques plumes caudales et sacré aux yeux des Mayas et des Aztèques. Ici point de plumes, mais sur des pieds de bois s’ouvre une corolle de 14 coussins faits main et réversibles : au fil des envies, l’ambiance s’amuse du bicolore en un tour de main. VG

fauteuil quetzal

Collection The Novelties.
www.missana.es

Sous le règne de Fabre

Saint-Pétersbourg Huit ans après le musée du Louvre, Jan Fabre investit l’Ermitage comme s’il y était chez lui, au risque de froisser les puristes. Entre métamorphose et anachronisme, bestialité et humanité, le créateur belge, né en 1958 à Anvers, impose son univers décapant et sa vision d’une royauté ultraféminine. BO

JAN FABRE: KNIGHT OF DESPAIR/WARRIOR OF BEAUTY

Jusqu’au 30.04. 2, Palace Square.
www.hermitagemuseum.org

Éclosion

Milan Lorsque l’architecte et designer Frédéric Mas, milanais d’adoption, revisite le guéridon de madame du Barry, il fait appel pour la confection des plaques en porcelaine à la Manufacture de Sèvres, qui l’a créé en 1774. L’objet rappelle un bourgeon de fleur de prunier qui semble éclore lorsque le plateau est incliné, se faisant ainsi au gré des envies et des besoins meuble d’appoint ou œuvre purement ornementale. MS

frédéric mas

www.fredericmas.com

Rêves dansants

Monaco Formé à l’Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, puis à Paris, Léon Bakst (1866-1924), un temps peintre de cour en Russie, devient le décorateur attitré des Ballets russes. En 150 dessins, maquettes et costumes de scène, cette exposition vivifie la puissance de cet homme stellaire. Catalogue conçu par Nick Mauss. BO

DESIGNING DREAMS

Jusqu’au 15.01. Villa Sauber.
www.nmnm.mc

Bonheur tout rond

Japon Balle ? Boule de Noël ? Le temari («balle à main» en japonais) peut être tout cela. À l’origine fabriqué avec des chutes de kimonos, ce porte-bonheur offert au Nouvel An combine chez Sentou des fils de coton irisés qui tissent des motifs géométriques délicats. MS

Balles temari

29, rue François-Miron, Paris.
www.sentou.fr

Touche bleu de four

Coalbrookdale Ne vous fiez pas à sa couleur orage, celle des toits de Dartmouth, ville du Devon, posée à l’embouchure de la Dart : ce piano cuit vraiment. Fours à rôtir, mijoter ou pâtisser, et plaques de cuisson se pilotent en pianotant sur le panneau de contrôle (caché en haut à gauche). Tout se gère même par télécommande ou SMS… Une autre leçon de piano. VG

piano de cuisson

Total control Dartmouth blue
www.agaliving.fr

© KCDF - RIBA, photo Alun Bull - Cualiti Photo Studio - Angelos Bvba, photo Pat Verbruggen.
© Léon Bakst, The National Trust, Rotschild Collection, Waddesdon Manor, photo Mike Fear - Frédéric Mas 2015, photo Richard Davies - Emmanuel Yvart - AGA / Liquid Image

Article suivant

Mains et merveilles