empreintes
Comptoir des arts
empreintes

City Walk, nouveau quartier à la mode près de Burj Khalifa (à gauche).

City Walk, a trendy new district near the Burj Khalifa (opposite page).

Boutique, galerie, café, salle de projection… le concept store Empreintes met en scène le savoir-faire français, sur 4 étages parisiens. Métiers et pièces uniques en vitrine.

Ouvert à l’automne dernier à Paris, près du marché des Enfants Rouges, Empreintes se veut différent. Sans être un cabinet de curiosités, ce concept store regorge pourtant d’objets incroyablement singuliers, parfois biscornus, déployés sur plus de 600 m2 et 4 étages baignés de lumière. Ce sont des pièces uniques ou des petites séries, toutes façonnées à la main par des créateurs en majorité français. «C’est d’abord un lieu collectif, précise Serge Nicole, président de l’Union nationale des métiers d’art. Aussi un lieu vivant, en résonance avec le quartier, celui du Haut Marais, et la communauté des Ateliers d’art de France, riche de 6 000 ateliers.» C’est cette énergie de groupe que Serge Nicole a favorisée, soucieux de montrer qu’il est possible de mêler, sans crainte d’anachronisme, savoir-faire séculaire et innovation. Il faut donc découvrir ce nouvel endroit avec l’esprit du flâneur, entre fougue et nonchalance, afin de mieux saisir le dialogue des matières et la polysémie des créateurs. Lesquels sont nombreux, 266 au total. Les céramistes apparaissent en force, ils travaillent la faïence, la porcelaine ou le grès, de manière classique, ainsi Brigitte Pénicaud, toujours parfaite, ou tendance pop, comme Silver Sentimenti, brodant des cordes et des points marins sur des vases anthracite plus ou moins ronds. Même fantaisie avec Sandrine Brioude et ses porte-couteaux en cosses de haricots, blancs ou verts, qui donnent envie d’un buffet végétarien. Ceux qui préfèrent la transparence achèteront les beaux verres colorés d’Éric Lindgren ; et les amoureux du bois, les assiettes en poirier, d’une finesse exceptionnelle, réalisées par Antonis Cardew et Antony Bonniot, duo installé à Ivry-sur-Seine. Cet espace d’une grande clarté, où reposent plus de 1 000 objets, a été conçu dans une volonté de simplicité par Elizabeth Leriche : «J’ai choisi des couleurs apaisantes, vert d’eau, bleu céladon… Beaucoup d’objets font rêver, ils participent d’un imaginaire très aérien. C’est une invitation à la pause, et à chaque étage, de l’art de la table aux bijoux, on peut prendre son temps». Pour preuve, Empreintes offre un café bio, une bibliothèque et une salle de projection. Le lèche-vitrines, en mode zen.

Empreintes

5, rue de la Picardie, Paris.
Tél. +33 (0)1 40 09 53 80
www.empreintes-paris.com

© Claude Weber

Article suivant

L’esprit Perene

Carnet d’adresses

ENPREINTES

5, rue de Picardie, Paris.
Té. +33 (0)1 40 09 53 80.

www.empreintes-paris.com/
Carnet d'adresses