Edito

C’est immense, tout ce que l’idée même du don peut drainer dans son sillage. Les avez-vous remarqués, ces petits bouillonnements de plaisir, comme une sève invisible à l’œil, bien cachée là, au creux du sourire… Que l’on tende la main pour donner ou pour recevoir, ils sont toujours présents, irriguant les interstices indécis, nous confirmant la présence bien réelle de l’autre. Disant ce que l’on ne voit plus, la présence d’un univers.

La carte postale
de
OMY design & play

Sous les emblématiques rondeurs de ces coloriages géants œuvrent les 4 mains d’Elvire Laurent et Marie-Cerise Lichtlé. Voyageuses, ses graphistes illustratrices travaillent ensemble depuis leurs études aux Arts décoratifs. Ce mois-ci, clin d’œil de Paris, berceau d’OMY qui vit et dessine dans le 10e arrondissement.

Article suivant

Ours