Inès de la Fressange, noir et blanc

Inès de la Fressange

Rêveuse, mode

Près de Noordhoek, sur la côte ouest de la péninsule du Cap.

Near Noordhoek, on the west coast of the Cape Peninsula.

Rêveuse, mode
Traits de caractère

Créatrice de mode et rêveuse engagée

Quels sont les basiques de l’élégance ?

Contrairement au dicton, je crois que l’habit fait le moine. Même si, effectivement, l’apparence finit par s’effacer derrière les qualités humaines – regardez Gandhi ou Mère Teresa.

Qui vous a appris l’altruisme ?

Ma nounou polonaise et ma grand-mère d’une grande générosité. Elles m’ont appris à partager, à donner et m’ont fait prendre conscience de ma chance. Mes lectures des sages himalayens ont complété ce premier enseignement.

Pourquoi signer une collection capsule chez Petit Bateau au profit de la FIDH ?

L’engagement de cette marque au profit de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme me paraît important. Grâce au système médiatique, ma notoriété sert à mettre en lumière les actions courageuses de la FIDH, qui intervient dans le monde entier auprès des individus maltraités, dont les droits civils, sociaux, économiques, culturels sont spoliés. Petit Bateau étant pleinement lié à l’âge tendre, j’ai choisi le bleu, blanc, rouge pour ces quelques pièces, car ce sont des couleurs fraîches, évocatrices de l’enfance.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Je suis très nombriliste et crée ce dont j’ai besoin ! J’essaie de proposer ce qui va plaire plutôt que ce qui est attendu. L’inspiration vient aussi en travaillant, en découvrant des matières…

Quels lieux sont bienveillants ?

Le vrai hôtel de province, avec une personnalité comme le Nord-Pinus à Arles. Je pense aussi à l’Umaid Bhawan Palace à Jodhpur, l’hôtel Imperial de Delhi, l’Hoshinoya à Tokyo ou le Es Saadi de Marrakech (aux villas avec piscine privative). À Paris, Le Bon Saint-Pourçain (10 bis, rue Servandoni), dont la carte comble les appétits féminins comme masculins, et Le Petit Célestin (12, quai des Célestins) pour ceux de générations différentes.

De quelles destinations rêvez-vous ?

Du Brésil, du Chili, du Sri Lanka et de retourner dans des endroits aimés…

Un voyage dans le temps ?

Non, je suis bien dans mon époque même si j’adore chiner dans les brocantes. Nos grands-parents entretenaient, réparaient, retouchaient… Je pense à l’art japonais du boro, un patchwork de tissus de coton, surtout bleus, pour réaliser un nouveau vêtement à partir de plus anciens.

  • 1957 Naissance à Gassin.
  • 1974 Défile pour Thierry Mugler et étudie à l’École du Louvre.
  • 1983-1989 Égérie Chanel choisie par Karl Lagerfeld.
  • 1989 Modèle pour le buste de Marianne.
  • 1991-1999 Crée et développe sa griffe de prêt-à-porter.
  • 2002 ambassadrice et consultante pour la Maison Roger Vivier.
  • 2003 Marraine de Mécénat Chirurgie Cardiaque.
  • 2004 S’engage pour oafrica.org
  • 2011 Égérie mondiale pour L’Oréal Paris.
  • 2013 Relance ses créations.
  • 2016 Collection capsule pour Petit Bateau au profit de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

© Mark Peckmezian - Mathieu Martin Delacroix - DR

Cacao, culture

Article suivant

Culte cacao