Le monde comme il va

L’économie de la planète en quelques chiffres.

economie

17 émotions différentes sont appréhendables par un cheval dans les expressions faciales de ses congénères.

3 000 Français, en moyenne et par an, changent de prénom.

22e conférence annuelle sur le climat (COP22) organisée à Marrakech du 7 au 18 novembre.

1 000 milliards de dollars : montant du marché mondial des obligations vertes à l’horizon 2020 selon des estimations de Citigroup.

economie

Monde
À toute vapeur

Le rythme auquel l’intelligence artificielle (IA) transforme nos sociétés est décuplé par rapport à celui de la révolution industrielle et pour un impact 300 à 3 000 fois supérieur. D’une part, aucun domaine ni quasiment aucun groupe social n’est épargné. D’autre part, alors que la machine à vapeur a d’abord unilatéralement profité à l’Europe et au Nouveau Monde, les innovations techniques successives du XXIe siècle se répandent instantanément sur la totalité du globe. Les champs d’applications et l’amélioration des performances s’en trouvent ainsi démultipliés. Or l’intelligence artificielle repose aujourd’hui essentiellement sur l’analyse de statistiques : le cerveau numérique ne peut répondre que «oui» ou «non» (c’est-à-dire 1 ou 0, en langage informatique). La vie et l’activité humaine, en particulier, ne se présentant pas forcément sous la forme de groupes de données homogènes et routinières, la limite de cette discipline est donc dans sa capacité à traduire les notions de relativité, de zones grises. La révolution de l’IA est encore loin d’entrevoir la fin de sa course.

economie

90% des nouvelles capacités de production d’électricité installées dans le monde en 2015 sont renouvelables.

economie

2 milliards d’euros ont été investis par de grands groupes chinois sur le marché du football européen depuis 2015.

economie

Monde
Course au tube

La gloire des Beatles s’appuie sur leur création de mélodies entraînantes, des chansons dont rythme et paroles sonnent immédiatement familiers et plaisants aux tympans – le rêve pour tout producteur avisé, qui sait les gains financiers à la clé. Faute de signer les perles rares, alliant talent et inspiration, les agents décortiquent musicalement les précédents succès. Très en vogue dans un univers friand d’investissements à court terme, entre single et one-shot, la recherche du tube sur mesure utilise des moyens techniques et une méthodologie inspirés du taylorisme. Si bien qu’après l’industrialisation des supports musicaux – des vinyles aux plateformes numériques –, voici venue celle de leurs contenus. Loin de la trinité guitare/basse/batterie et de son chanteur, la création atomisée sollicite tous azimuts des profils précis : les topliners écrivent refrains, hooks et punchlines tandis que les producteurs composent des boucles musicales entêtantes. Enfin, suite aux kyrielles de tests, de compilations et d’archives, le studio propose alors (trop) souvent une facilité d’écoute, à défaut d’une personnalité.

© Source : Étude Université Sussex in Biology Letters

Air France Music

Article suivant

La collection
Air France Music