Chanel, pièces, montre

En cadence

Chanel
montre, Chanel

Cabillaud et écrasé de pomme de terre, servi au restaurant La Plage, aéroport de Nice-Côte d’Azur. Cod and crushed potatoes, La Plage restaurant, Nice-Côte d’Azur Airport.

Le Fish and Chips du Perfectionists’ Café, aéroport de Londres-Heathrow. Fish and chips at the Perfectionists’ Café, London-Heathrow Airport.

Chanel fait son entrée dans l’univers de la haute horlogerie masculine avec panache. Monsieur, sa première montre 100% manufacture, séduit tant par son élégance que ses performances.

ll aura fallu sept années de réflexion pour trouver le noir absolu de la J12 qui a marqué, en 2000, l’entrée caracolante de Chanel dans l’univers horloger – sa division horlogère étant née en 1987. Dédiée à la gent masculine, sa première montre 100% maison a, quant à elle, demandé cinq ans de développement. Le temps d’imaginer et concevoir un calibre à heure sautante et minute rétrograde qui laisse admirer sa belle architecture au dos du garde-temps. Sobrement baptisé Monsieur, celui-ci s’inscrit très logiquement dans les multiples éléments de style masculin empruntés par Mademoiselle Chanel à ses amants – des jodhpurs d’Étienne Balsan, officier de cavalerie qui consacra sa vie au sport équestre, aux tweeds du duc de Westminster. Pour accueillir ce mouvement bien né, selon le terme consacré désignant un calibre qui tient ses promesses, à commencer par la généreuse réserve de marche de soixante-douze heures, le boîtier épuré de 40 mm en or beige (un alliage exclusif de la maison) se marie à un élégant cadran opalin ivoire. Le guichet octogonal affichant l’heure sautante rappelle la place Vendôme, sa colonne impériale inspirant l’aiguille rétrograde, qui revient à son point de départ après avoir parcouru les minutes déployées sur 240 degrés, autour d’une petite seconde. Enfin, tel un sceau illustrant l’entrée de Chanel dans la haute horlogerie, le lion cher à sa fondatrice orne calibre, couronne et boucle du bracelet. Un symbole discret, mais tout en puissance.

© Chanel Horlogerie

colette, tour du monde

Article suivant

Le choix
de colette