Royal, exposition
Au service de sa majesté

La palette & l’étiquette Le palais de Compiègne consacre une exposition au dernier grand peintre de cour que l’Europe ait connu, Franz Xaver Winterhalter. Attaché à la cour de Bade, c’est à Paris que l’artiste rencontre le succès, en 1837, avec le Décaméron. Les têtes couronnées d’Europe réclament alors ses services : Louis-Philippe et Napoléon III, Léopold Ier, roi de Belgique, la reine Victoria en Angleterre, l’empereur d’Autriche François-Joseph, mais aussi la tsarine Maria Alexandrovna ou encore les Hohenzollern. Bien que le portrait d’apparat soit très codifié, Winterhalter varie et renouvelle ses compositions, s’adaptant avec brio aux goûts de ses commanditaires. Bâti par Louis XV et Louis XVI, le palais de Compiègne, réaménagé sous Napoléon Ier puis Napoléon III, fut un haut lieu de la vie de cour et de l’exercice du pouvoir. Il regroupe aujourd’hui les appartements impériaux, les musées du Second Empire et le Musée national de la voiture et du tourisme.

 

Winterhalter. Portraits de cour, entre faste et élégance

Jusqu’au 15.01.2017. Musées nationaux du palais de Compiègne, place du Général-de-Gaulle, Compiègne.

palaisdecompiegne.fr

En savoir plus

Le Retrouvez les vidéos Escales Culture à bord et le programme détaillé à la fin du magazine (version long-courrier).

Escales Culture Air France

© Royal Collection Trust/Her Majesty Queen Elizabeth II, 2016 - Institut de France, Musée Jacquemart-André, Paris - Colin Delfosse/Première urgence internationale - Arnaud Guichard

soutiens, populations, ONG

Article suivant

Soutien aux populations vulnérables