Un parfum nommé désir
Un parfum
nommé désir

Avec Wanted, Azzaro rend un hommage olfactif au tempérament solaire du fondateur de la marque, Loris Azzaro.

C'est un petit dernier, solaire et fougueux, venu distiller de l’impétuosité dans une grande famille, sans pour autant en renier l’héritage. Une sorte de fils idéal. Dans un miroitement de facettes, Wanted a rejoint cette année les deux piliers masculins des parfums Azzaro, Chrome et Azzaro pour Homme. «Notre dernier grand lancement remontait à vingt ans. Avec Wanted, nous avons voulu retravailler la joie de vivre et la lumière portées par les autres créations de la maison, en leur donnant une nouvelle audace», résume Sandrine Groslier (photo), présidente de Clarins Fragrance Group, propriétaire d’Azzaro Parfums. Toiles boisées et étincelles d’épices, le costume du nouveau venu est tissé de belles matières, associées par le nez Fabrice Pellegrin : le rugueux du vétiver s’habille de fève tonka, s’ambre de cade et d’accords de cuir, brode avec le gingembre des motifs de poivre et de rose. Au cœur, la cardamome, dont vibrent ici à la fois l’écorce et la graine, pique dans la trame une nuance presque féminine. Poussé en tête de sillage comme au bout d’une branche, le citron de Calabre ensoleille le tout d’un rayon de Méditerranée.

© Olivier Löser - Mathieu Martin Delacroix - Gonzalo Machado

Oiseau migrateur

Article suivant

Oiseau
migrateur