Oiseau migrateur
Oiseau
migrateur

Il est des objets tellement évidents que l’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé avant. Le boîtier Wi-Fi Bitebird est de ceux-là.

Le voyage comme déconnexion. Débrancher, se détacher. Mais avoir envie – ou besoin – parfois de se reconnecter, parce qu’il y a des messages à traiter, des amis à l’autre bout de la planète avec lesquels partager des moments exceptionnels ou pour simplement prendre des nouvelles du monde. Profiter de l’impulsion au moment où on le veut, pas uniquement lorsqu’on le peut. Cette liberté est contenue dans un petit boîtier Wi-Fi nomade qui cache bien son jeu : Bitebird. Il suffit de l’allumer et de rentrer le code fourni pour profiter d’une connexion sécurisée et performante au réseau local de plus de 60 pays – d’autres développements sont en cours –, via un forfait préalablement acquis (et aisément rechargeable). Pas de mauvaise surprise et pas de jaloux : jusqu’à 10 appareils peuvent être utilisés simultanément. L’objet est parfaitement adapté aux voyages, à la fois dans son usage pratique et dans sa philosophie. Rien d’étonnant à cela : ses concepteurs travaillent chez AIR FRANCE KLM et Transatel, et sont avant tout des globe-trotteurs qui ont souhaité concevoir l’outil dont eux-mêmes auraient envie de se servir. Bitebird se devait d’être certes performant, mais aussi mobile et discret. Le compagnon de voyage idéal en somme.

© Mathieu Martin Delacroix - Westend61 / Stefan Schurr

Ex profundis

Article suivant

Ex
profundis